retour article original

mercredi 26 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (5ème partie) : De septembre 2004 à décembre 2004
AP, 16 octobre 2004

Haïti : Fusillades nourries à Port-au-Prince


Des policiers anti-émeute devant le Palais présidentiel de port-au-Prince, le 15 octobre 2004

PORT-AU-PRINCE (AP) - Des fusillades nourries ont retenti, vendredi 15 octobre 2004, dans Port-au-Prince, où les partisans du président déchu, Jean-Bertrand Aristide, ont également dressé des barricades enflammées, au jour du dixième anniversaire du retour d’exil de "Titide", ramené en Haïti par l’armée américaine.

Haïti


Dix ans plus tard, Jean-Bertrand Aristide est de nouveau en exil et les Etats-Unis, désormais considérés comme des "envahisseurs" arrivés au jour du départ du président, le 29 février 2004.

Des soldats brésiliens de l’ONU effectuent un contrôle, à Port-au-Prince, le 15 octobre 2004

Vendredi 15 octobre, la police est entrée dans un bastion des partisans de Jean-Bertrand Aristide, le bidonville de Bel Air, totalement barricadé. Les tirs résonnaient également dans le bidonville voisin de La Saline et le quartier Delmas. Selon la porte-parole de la police, Gessy Coicou, 21 policiers ont été tués et 23 blessés depuis mars 2004. D’après le Réseau haïtien de presse, dix ont été tués ces deux dernières semaines. Ce qui porterait le bilan des deux dernières semaines de violences dans la capitale à 54 morts.

Des journalistes haïtiens se mettent à l’abri en entendant éclater une fusillade, à Port-au-Prince, le 15 octobre 2004

Dans le même temps, la situation qui dégénère bloque l’aide humanitaire à destination de quelque 200000 personnes sans abri après le passage de l’ouragan Jeanne aux Gonaïves. Plusieurs organisations d’aide humanitaire y ont suspendu leurs opérations en raison des violences. Selon Maïte Alvarez, de l’ONG Oxfam, le Programme alimentaire mondial (PAM), Save the Children, Catholic Relief Services, la Croix-rouge et le Croissant-rouge ont tous arrêté provisoirement leurs activités aux Gonaïves.

Associated Press

Des policiers haïtiens, à Port-au-Prince, le 15 octobre 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source