retour article original

jeudi 20 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (11ème partie) : Octobre 2004
AFP, 17 octobre 2004

Irak : Les troupes britanniques ne seront pas déployées à Bagdad ou Falloujah


La Grande-Bretagne étudie une demande des Etats-Unis de déployer des troupes dans le secteur américain en Irak, mais il n’est pas question de les envoyer à Bagdad ou à Falloujah, a déclaré, dimanche 17 octobre 2004, à l’AFP, un porte-parole du ministère de la Défense.


Le ministre britannique de la Défense, Geoff Hoon, fera une déclaration, lundi 18 octobre, au Parlement, pour confirmer que Washington a demandé à la Grande-Bretagne de déployer des soldats hors du secteur britannique en Irak, a annoncé, dimanche 17 octobre 2004, le ministère. Mais M. Hoon répètera qu’aucune décision n’a encore été prise, a déclaré un porte-parole du ministère. "Ce qu’il va dire c’est : nous avons reçu une requête des Américains pour déployer des troupes britanniques dans leur secteur d’opérations", a-t-il ajouté. "Il va insister aussi sur le fait qu’aucune décision n’a été prise et que nous examinons leur demande. Il ne donnera pas de nom d’unités, ni une date ou quoi que ce soit de semblable", a déclaré ce porte-parole. "Si les troupes partent, ce ne sera pas à Bagdad ou à Falloujah", a précisé ce porte-parole.

Après les nombreuses informations parues dans la presse, selon lequelles des troupes britanniques pourraient être placées sous commandement américain, l’opposition a réclamé que le gouvernement clarifie sa position devant le parlement. Le porte-parole des Conservateurs pour les questions de défense, Nicholas Soames, a écrit, dimanche 17 octobre 2004, à M. Hoon, pour l’enjoindre de faire une déclaration à la chambre des Communes (chambre basse) sur le sujet.

La presse britannique, citant des sources militaires, affirme, depuis vendredi 15 octobre 2004, que des soldats britanniques actuellement à Bassorah pourraient être prochainement déployées dans une zone au sud de Bagdad, potentiellement plus dangereuse et placées sous commandement américain. Ils remplaceraient des troupes américaines, qui pourraient alors se consacrer à une offensive majeure contre la résistance à Falloujah. L’opposition a exprimé sa crainte que les troupes britanniques ne soient associées aux méthodes brutales de l’armée américaine. Elle reproche également à Tony Blair de risquer la vie des soldats britanniques pour apporter son soutien à George Bush avant l’élection présidentielle.

"Je prend bien la mesure de l’importance et de l’opportunité pour nos amis et alliés américains d’une offensive sur Falloujah et d’une arrestation rapide d’Abou Moussab al-Zarqaoui", a relevé le conservateur Nicholas Soames dans sa lettre à M. Hoon. Le militant islamiste d’origine jordanienne, qui pourrait avoir trouvé refuge à Falloujah, est considéré par les Etats-Unis comme leur ennemi numéro un en Irak, où il a revendiqué de multiples attentats, enlèvements et décapitations d’otages depuis la chute du régime de Saddam Hussein. "Est-ce que M. Blair va décider d’aider M. Bush avant les élections ? Si c’est le cas, il va avoir affaire à une chambre des Communes qui est de plus en plus mécontente de l’absence de stratégie claire de sortie de l’Irak", a averti le porte-parole de l’opposition libérale-démocrate, Menzies Campbell, cité par le Sunday telegraph. "Pourquoi est-ce que Bush fait cette demande maintenant ? Si Blair accepte et que Kerry est élu, la première rencontre entre Blair et Kerry sera très intéressante", a-t-il ajouté.

Selon la presse, les soldats qui pourraient être déplacés de Bassorah à Bagdad appartiennent au bataillon écossais des Black Watch. "Je ne veux pas voir un seul soldat des Black Watch sacrifié et mis en danger pour que Tony Blair fasse un geste politique en faveur de George Bush", a déclaré le chef du Parti nationaliste écossais (SNP) Alex Salmond sur la BBC.

Plus d’un millier de militaires américains et 68 militaires britanniques ont été tués en Irak, depuis le début de l’intervention dans ce pays en 2003. Quelque 8500 soldats britanniques sont déployés en Irak, pour l’essentiel dans le sud du pays.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source