retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
AP, 18 octobre 2004

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo nie toute responsabilité dans le blocage du processus de paix


PARIS (AP) - Sur fond de blocage du processus de réconciliation en Côte d’Ivoire, le président Laurent Gbagbo affirme que "beaucoup de gens n’ont pas intérêt à ce que la paix revienne", dans un entretien publié, mardi 19 octobre 2004, dans "Le Figaro".


Souvent désigné comme le principal responsable du blocage du processus de paix engagé avec les ex-rebelles des Forces nouvelles, le président ivoirien estime qu’aujourd’hui "tout le monde a compris" qu’il n’y était pour rien. "Il y a, chez les rebelles, des gens qui étaient chauffeurs et qui ont aujourd’hui des millions et des millions sur des comptes dans des pays voisins. Beaucoup de gens n’ont pas intérêt à ce que la paix revienne", assure-t-il.

Le président ivoirien accuse par ailleurs le Burkina Faso d’avoir "été depuis le début la base arrière des rebelles, et c’est là bas qu’ils se réunissent encore aujourd’hui".

Interrogé sur l’hostilité des groupes de "jeunes patriotes" pro-Gbagbo à l’égard des Français, il affirme qu’"il y a comme toujours des dérapages et je les rappelle alors à l’ordre". "Mais on ne ne peut me demander de faire rentrer (le chef rebelle) Guillaume Soro au gouvernement et de mettre (le chef des jeunes patriotes) Charles Blé Goudé en prison."

Il reconnaît toutefois des incompréhensions "non pas seulement entre la France et l’Afrique, mais entre l’Occident et le monde noir". "Certains types de rapport peuvent finir par monter un bloc contre l’autre", prévient-il. M. Gbagbo admet avoir eu des relations longtemps "très tendues" avec Paris. Mais "cela va mieux car nos analyses se sont rapprochées. "Tout le monde est maintenant d’accord pour appeler un rebelle, rebelle."

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source