retour article original

mardi 25 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (2ème partie) : De septembre 2004 à décembre 2004
Reuters, 21 octobre 2004

France : Jacques Chirac présente un projet de politique agricole pour les 20 ans à venir

par Elizabeth PINEAU


MURAT (Cantal) (Reuters) - En visite, jeudi 21 octobre 2004, dans le Cantal, Jacques Chirac a présenté les grandes lignes de la loi de modernisation appelée à régir l’agriculture française dans les vingt prochaines années.


Dans un discours prononcé dans le gymnase de la petite ville de Murat, le chef de l’Etat a de nouveau défendu l’idée d’une agriculture "écologiquement responsable" et "économiquement forte", dans la perspective de la renégociation de la Politique agricole commune, à l’horizon 2013. "Il faut du temps, mais il faut aussi se donner les moyens d’agir", a-t-il déclaré à l’adresse des quelque 600000 agriculteurs français, à qui il a dit vouloir donner "les moyens d’exercer pleinement leur métier, dans l’esprit d’entreprise et de conquête qui a toujours été le leur". Jacques Chirac, qui a détenu le portefeuille de l’Agriculture de 1972 à 1974, a prôné le doublement des aides à l’exportation pour l’agroalimentaire, à l’image de ce qui a été décidé cet été pour la filière viticole.

Face à la querelle entre producteurs et grande distribution, Jacques Chirac a prôné le rétablissement d’un "équilibre économique plus favorable aux producteurs" grâce à l’introduction, pour chaque filière de "règles stables et respectées par tous" et "d’un programme concerté de modernisation du commerce et de valorisation des PME". Le président a demandé que la question de la réforme de la loi Galland sur le commerce, "souhaitée par certains", soit "étudiée sans a priori". Il a toutefois mis en garde contre une "guerre des prix destructrice pour les producteurs, les PME, le commerce de proximité et même la grande distribution".

Au chapitre des nouvelles aides envisagées, le président a prôné une réforme de la taxe sur le foncier non bâti, qui devrait conduire à terme à exonérer les agriculteurs de cet impôt qui rapporte chaque année 800 millions d’euros aux communes.

Le président, qui avait visité dans la matinée un élevage de bovins, s’est également préoccupé du bien-être des agriculteurs au quotidien. Il a souhaité que la future loi d’orientation facilite la réduction et l’aménagement du temps de travail des exploitants. A l’heure où 6000 agriculteurs s’installent chaque année en France, deux fois moins qu’il y a 15 ans, il a prôné une réévaluation de la politique d’installation.

Projet de loi sur les biotechnologies

L’avenir de l’agriculture passant également par la science, le président a annoncé un futur projet de loi fixant "un cadre clair" pour les recherches biotechnologiques et transposant "les directives communautaires applicables" en la matière. Devant la multiplication des actions "commandos" contre des champs expérimentaux de culture transgénique, le président a demandé que la question de la biotechnologie soit abordée "avec objectivité, raison et sans a priori ni passion déplacée". Il faut rester "extrêmement vigilant", sans pour autant renoncer aux "espoirs" qui pourraient naître de ces expérimentations, a-t-il ajouté.

Le chef de l’Etat a également encouragé la production de biocarburants, qu’il souhaite voir tripler d’ici 2007.

Elizabeth PINEAU

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Elizabeth PINEAU

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source