retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
Le Monde, 25 janvier 2004

David Kay : l’Irak a transféré des ADM en Syrie


Une partie de l’arsenal secret de Saddam Hussein a été transférée d’Irak en Syrie peu avant le déclenchement des hostilités en mars 2003, a affirmé David Kay, l’ancien chef de l’équipe des inspecteurs américains chargés de découvrir les armes de destruction massive du régime de Bagdad, dans une interview publiée dimanche par le Sunday Telegraph.


Après avoir annoncé que l’Irak ne possédait pas d’armes de destruction massive, l’inspecteur américain de l’IGS, David Kay a précisé lors d’une interview accordée au Sunday Telegraph que Bagdad avait transféré une partie de son armement de destruction massive en Syrie, peu avant le déclenchement des opérations.

Des preuves ont été trouvées, déclare-t-il au journal.

"Nous ne parlons pas là d’une grande quantité d’armes", a déclaré M. Kay. "Mais nous savons, à la suite des interrogatoires d’anciens responsables irakiens, qu’une grande quantité de matériel est allée en Syrie avant la guerre, dont des composants du programme d’armes de destruction massive de Saddam (Hussein)", a-t-il ajouté. "Exactement ce qui a été en Syrie et ce qui en a été fait est un problème majeur qui doit être résolu", a-t-il ajouté.

David Kay avait démissionné vendredi de son poste de chef des quelque 1 500 inspecteurs (ISG) dépêchés en Irak par les Etats-Unis pour trouver les armes de destruction massive de Bagdad.

Sous sa direction, l’ISG a échoué à trouver des armes de destruction massive en Irak, première raison avancée par le président George W. Bush et le vice-président Dick Cheney pour justifier l’invasion en mars de ce pays par les Etats-Unis.

M. Kay a été remplacé à la tête de l’ISG par un ancien chef adjoint des inspecteurs de l’ONU en Irak, Charles Duelfer, expert en armements, qui avait récemment mis en doute l’existence d’armes de destruction massive en Irak. Samedi le secrétaire d’Etat américain Colin Powell avait déclaré que le problème de savoir si l’Irak détenait de telles armes restait une "question ouverte", tout en estimant correctes les informations des services de renseignement sur les intentions de Saddam Hussein de les développer.

Avec AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source