retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Iran (1ère partie) : Du 12 janvier 2004 au 23 juin 2004
AP, 26 janvier 2004

Iran : Le gouvernement menace d’annuler les élections législatives


Vue de Mashad

TEHERAN (AP) - L’Iran s’enfonce dans la crise politique. Le gouvernement a laissé entendre lundi qu’il renoncerait à organiser les législatives du 20 février si les candidats réformateurs étaient empêchés de s’y présenter par les conservateurs.


« Le gouvernement poursuivra son action afin d’aider à la mise en place des conditions (nécessaires pour des) élections justes, libres et concurrentielles », a fait savoir le cabinet iranien dans un communiqué, soulignant que « l’existence de la concurrence est la principale condition à la tenue des élections ».

Le Conseil des Gardiens de la révolution, puissante instance conservatrice dont les membres sont désignés par l’ayatollah Ali Khamenei, chef suprême de l’Iran, a mis son veto dimanche à une loi passée le jour même par le Parlement en « triple urgence », pour la première fois depuis la révolution islamique en 1979.

Le texte visait à annuler l’invalidation de plus d’un tiers des 8.200 candidatures aux législatives, dont celles de plus de 80 réformateurs siégeant déjà au Majlis. L’ayatollah Khamenei lui ayant officiellement demandé de revoir les disqualification, le Conseil est revenu sur seulement quelques centaines d’entre elles.

Les réformateurs ont accusé lundi les conservateurs d’user de tactiques totalitaires. Alors que le pays semble s’enfoncer dans la crise politique, ils envisagent de boycotter les élections auxquelles plus d’un tiers des candidats sont écartées.

L’un de ces derniers, le député réformateur Mohsen Armin, a estimé que « les conservateurs (...) ne font que pousser les députés réformateurs à durcir leur position, à considérer des démissions massives et à boycotter les élections ». Il a souhaité que le gouvernement du président Mohammad Khatami, réformateur, « envisage sérieusement de ne pas organiser les élections si les choses ne changent rien ».

Mohsen Armin

Quant au leader des étudiants, Hossein Baqeri, il a annoncé lundi que ses camarades et « les professeurs de toutes les universités de Téhéran » pour soutenir les candidats disqualifiés et « dénoncer les conservateurs qui restreignent le choix du peuple ».

Aux législatives de 2000, les conservateurs avaient perdu la majorité des 290 sièges au Parlement, pour la première fois depuis 1979.

Associated Press

Drapeau iranien

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source