retour article original

lundi 24 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (11ème partie) : Octobre 2004
ATS, AP, 30 octobre 2004

Irak : L’armée américaine double ses effectifs à Ramadi à 2000 hommes


RAMADI - L’armée américaine est en train de doubler ses effectifs à Ramadi. Elle les porte à 2000 hommes dans le but de rétablir l’ordre dans ce bastion sunnite situé à 100 km à l’ouest de Bagdad, en prévision des élections de janvier 2005 en Irak.


« Nous avons déployé un (nouveau) bataillon dans la ville, pour capitaliser le succès réalisé par un autre bataillon (...) et avoir plus de puissance de feu », a affirmé le capitaine Brad Gordon de l’armée américaine. L’objectif est de « continuer à nettoyer la ville des éléments criminels. Le plus important est de rendre Ramadi à ses habitants », a-t-il expliqué.

L’arrivée du 1er bataillon du 503e régiment d’infanterie, une unité de la 2e division d’infanterie, gonflera les rangs de l’armée américaine dans la capitale de la province sunnite d’Al-Anbar, les portant à quelque 2000 hommes. Jusqu’à présent, les 1000 hommes du 2e bataillon des Marines étaient chargés de patrouiller dans les rues de Ramadi où ils ont installé huit postes. Les patrouilles avaient lieu à l’entrée est de la ville et dans ses banlieues nord.

L’arrivée de troupes fraîches dans la région permettra à l’armée américaine de ratisser les villages au sud de Ramadi, où pourraient se cacher des chefs de la résistance, a indiqué un responsable militaire.

Les villes de Ramadi et de Falloujah, située à 50 km plus à l’est, sont les foyers d’une résistance menée contre les troupes américaines et les forces de sécurité irakiennes. Les soldats américains ont resserré l’étau, depuis le 14 octobre 2004, autour de Falloujah, cible de raids aériens quasi-quotidiens.

Agence télégraphique suisse

Les forces irakiennes tirent sur des véhicules civils, faisant plusieurs victimes au sud de Bagdad, selon des témoins

BAGDAD (AP) - Les forces irakiennes ont ouvert le feu, samedi 30 octobre 2004, sur six véhicules, dont trois minibus, après qu’un convoi américain eut été la cible d’une attaque près de Haswa, une ville située à 40 kilomètres au sud de Bagdad. Plus d’une dizaine de personnes ont été tuées ou blessées, selon des témoins.

Ces témoins ont confié à APTN (Associated Press Television News) qu’un convoi américain avait été attaqué, tôt samedi 30 octobre 2004, près de Haswa. Les soldats américains se sont alors repliés, alors que la police irakienne et des gardes nationaux arrivaient sur place. Des soldats irakiens ont alors tiré au hasard et lancé des grenades, atteignant trois minibus et trois camions.

Le docteur Salah al-Janabi, de l’hôpital général d’Iskandariyah, a dit qu’il avait reçu au moins 11 corps, et au moins 15 autres blessés. Selon lui, d’autres victimes pourraient avoir été transportés dans d’autres hôpitaux.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source