retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
AP, 4 novembre 2004

Côte d’Ivoire : L’aviation gouvernementale bombarde la ville de Bouaké tenue par les rebelles


BOUAKE, Côte d’Ivoire (AP) - L’aviation ivoirienne a bombardé, jeudi 4 novembre 2004, un camp militaire rebelle dans la ville de Bouaké, tenue par les insurgés, dans le nord du pays, menaçant de rouvrir des hostilités.


Deux avions ont lancé le raid sur ce camp, à l’aube, réveillant les habitants. "Nous sommes bombardés. La guerre a recommencé", a déclaré le chef militaire rebelle Chérif Ousmane à l’Associated Press. On ignore encore s’il y a des victimes.

Un porte-parole de l’armée française, le colonel Henry Aussavy, a confirmé le bombardement, précisant que la cible était un bataillon rebelle dans Bouaké.

La Côte-d’Ivoire est divisée entre le nord tenu par les rebelles et les forces gouvernementales dans le sud depuis une tentative de coup d’Etat, en septembre 2002, qui a entraîné des mois de guerre civile. Un accord de paix, en 2003, conclu sous la pression de la France et d’autres pays, a mis fin aux combats pour l’essentiel.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source