retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
AP, AFP, 6 novembre 2004

Côte d’Ivoire : Une foule attaque une base française à Abidjan


ABIDJAN, Côte d’Ivoire (AP) - Une foule d’Ivoiriens favorables au président Laurent Gbagbo a attaqué, samedi 6 novembre 2004, une base militaire française, près de l’aéroport international d’Abidjan, la capitale commerciale, à la suite d’accrochages meurtriers entre les forces françaises et gouvernementales dans le centre du pays, selon des témoins.


Les soldats français ont tiré des coups de feu en l’air et lancé des grenades lacrymogènes pour tenter de contenir la foule. On ne signalait pas de victimes dans l’immédiat. On ignore si des manifestants ont réussi à s’introduire à l’intérieur de la base française et si des soldats ivoiriens ont pris part à cette attaque.

Un journaliste de l’Associated Press a vu d’autres groupes de jeunes loyalistes en colère se diriger vers l’aéroport et la base française, tenant dans leurs mains des bouts de bois et criant des slogans.

Associated Press

L’évacuation des ressortissants français n’est pas nécessaire

Le ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a déclaré, samedi 6 novembre 2004, dans une interview à France 2, qu’il n’était "pas question aujourd’hui d’une évacuation des ressortissants français" de Côte d’Ivoire. "La situation n’en est pas là", a ajouté le ministre. "Ce qui est important, c’est que les choses se calment", a ajouté le ministre en appelant le président Laurent Gbagbo "à assurer la sécurité publique".

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source