retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (9ème partie) : De septembre 2004 à décembre (...)
AFP, 6 novembre 2004

Proche Orient : Ahmed Qoreï appelle les groupes armés à éviter la violence


Scène de rue à Gaza, le 6 novembre 2004

GAZA (AFP) - Le Premier ministre palestinien, Ahmad Qoreï, a exhorté, samedi 6 novembre 2004, les groupes armés palestiniens à ne pas sombrer dans la violence et les affrontements, si Yasser Arafat, toujours entre la vie et la mort, devait mourir, tandis que la population palestinienne s’installait dans l’attente.

Scène de rue à Gaza, le 6 novembre 2004


"Prendre les armes n’est pas une solution", a déclaré M. Qoreï, lors d’une conférence de presse, après avoir rencontré à Gaza les représentants des 13 principaux mouvements palestiniens. "Tout problème intérieur doit trouver solution par le biais du dialogue national. C’est la seule voie possible", a-t-il dit. "La rencontre était très importante, car il s’agissait de la première réunion rassemblant tous les services de sécurité, les mouvements et moi", a-t-il précisé. "Nous avons parlé de toutes les questions (politiques et sur la sécurité) et nous prions pour que la santé d’Arafat s’améliore", a-t-il déclaré au sortir de cette réunion qui a duré deux heures.

Ahmed Qorei (au premier plan, au centre de l’image), après la réunion de Gaza, le 6 novembre 2004

La réunion de Gaza rassemblait les 13 mouvements de la Coalition des forces nationales et islamiques, dont le Hamas, le Jihad islamique, le Front populaire de libération de la Palestine et le Fatah. Cette rencontre s’est tenue après un appel, vendredi 5 novembre, des délégués de ces 13 mêmes mouvements, à préserver l’unité nationale, en l’absence de M. Arafat, hospitalisé, depuis le 29 octobre 2004, près de Paris.

Ahmed Qorei

Selon la loi fondamentale palestinienne qui tient lieu de Constitution, en cas de décès de M. Arafat, des élections devront être organisées dans les 60 jours.

Le Mur israélien, à Abu Dis, le 4 novembre 2004

Avant le début de la réunion, Khaled al-Batch, un dirigeant du Jihad islamique, avait appelé M. Qoreï et les services de sécurité "à assurer la sécurité et à mettre un terme aux divergences" interpalestiniennes. "Nous allons demander à M. Qoreï et à notre frère Abou Mazen (Mahmoud Abbas, numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine) de préserver l’unité de la direction palestinienne", a-t-il ajouté.

Mahmoud Abbas

Dans la soirée, à l’issue d’une nouvelle rencontre entre M. Qoreï, le Fatah, et le Hamas, le porte-parole de ce mouvement islamiste, Sami Abou Zahri, a déclaré : "Nous avons confirmé au Premier ministre que nous voulions préserver l’unité palestinienne, et que nous dialoguerions pour résoudre tout différend".

Sami Abou Zahri

Ces derniers mois, les territoires palestiniens, en particulier la bande de Gaza, ont, à plusieurs reprises, été le théâtre d’affrontements interpalestiniens. La crainte des autorités palestiniennes est de voir les territoires sombrer dans le chaos si M. Arafat décède. Avant d’aller à Gaza, M. Qoreï avait brièvement discuté, à Ramallah, avec une responsable du département d’Etat américain, Elisabeth Dibble, mais rien n’a filtré sur la teneur de leurs entretiens.

Elizabeth Dibble en compagnie d’Ahmed Qorei

A Paris, le principal conseiller de M. Arafat, Nabil Abou Roudeina, a déclaré qu’"en dépit de l’état de santé critique du président Arafat, sa condition n’a pas atteint un stade irréversible comme l’ont rapporté certains médias et nous espérons que son état s’améliorera dans les prochains jours". Selon le site internet du quotidien israélien Yédiot Aharonot, M. Arafat, 75 ans, a ouvert les yeux, durant la nuit de vendredi 5 novembre à samedi 6 novembre 2004, sur son lit d’hôpital.

Vue de l’hôpital militaire de Perçy, à Paris, le 5 novembre 2004

L’OLP a quant à elle adressé ses félicitations au président américain George W. Bush pour sa réélection, dans un communiqué d’autant plus significatif qu’il s’adresse à un président qui a délibérément ignoré M. Arafat, refusant de le recevoir à la Maison Blanche.

Des Israéliens fêtent l’annonce prématurée de la mort de Yasser Arafat, à Jérusalem, le 4 novembre 2004

Dans la bande de Gaza, deux Palestiniens armés ont été tués près de la colonie de Nevé Dekalim, lors d’un accrochage qui a aussi blessé un soldat. Dans un appel à l’AFP, le mouvement radical Jihad islamique a confirmé que deux de ses hommes avaient trouvé la mort dans cet accrochage.

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Rafah, le 4 novembre 2004

En Cisjordanie, un Palestinien de 13 ans a été tué par des soldats israéliens, à Jénine ; et, à Kalkiliya, deux activistes palestiniens ont été tués dans l’explosion d’une voiture piégée. L’armée israélienne a indiqué n’être pour rien dans cette explosion.

Agence France Presse

Vue intérieure de la mosquée Abu Jihad, à Gaza

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source