retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
AFP, 7 novembre 2004

Côte d’Ivoire : Paris reconnaît que les affrontements ont tué des Ivoiriens


Le chef d’état-major des armées, le général Henri Bentégeat a reconnu, dimanche 7 novembre 2004 au soir, que les soldats français avaient pu "blesser ou tuer quelques personnes", lors des affrontements, ce week-end, en Côte d’Ivoire, et il s’est déclaré très "fier" de l’attitude de ses soldats qui ont secouru plus de 750 personnes.


"Nous avons dû effectivement faire face à un certain nombre de pillards, à Abidjan, quand nous sommes allés secourir des ressortissants français -au total aujourd’hui vous savez que nous avons accueilli 750 personnes, pour l’essentiel ressortissants français mais pas seulement (...)-, et nous avons dû les défendre contre des pillards ou des agresseurs de toute nature, en allant les chercher", a expliqué le général Bentégeat sur la chaîne internationale TV5.

"Nous avons dû par ailleurs effectuer un certain nombre de tirs de sommations et nous avons pu effectivement blesser ou tuer quelques personnes. Nous nous sommes chaque fois efforcés de limiter au maximum les risques encourus aussi bien pour la population civile que pour les adversaires que nous rencontrions", a assuré le général Bentégeat.

Le général Bentégeat, qui commande toutes les forces françaises en opérations, s’est déclaré "particulièrement fier que le détachement Licorne ait fait preuve, depuis le début de cette crise, d’un très grand calme, d’un très grand sang froid, et d’une maîtrise complète de la violence".

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source