retour article original

mercredi 26 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
ATS, 10 novembre 2004

Côte d’Ivoire : Premiers expatriés évacués dans la tension


ABIDJAN - La France et d’autres pays ont commencé à évacuer leurs ressortissants en Côte d’Ivoire. La mobilisation anti-française ne faiblit pas dans la ville, après quatre jours d’affrontements entre partisans du président Laurent Gbagbo et soldats français.


Un premier avion d’Air France a décollé d’Abidjan pour Paris, dans l’après-midi, avec 270 Français à bord. Au total quatre appareils devaient quitter la ville dans la journée, représentant une capacité d’environ 1000 places, selon Paris. Un avion militaire espagnol devait également embarquer 160 personnes, dont 90 Espagnols.

Dans un climat de peur grandissant, pour les 14000 Français vivant dans le pays, Paris a adopté un décret permettant la réquisition des compagnies aériennes françaises, afin de rapatrier ses ressortissants « qui le souhaiteraient ».

L’Italie (500 ressortissants), le Canada (700) et l’Allemagne (170) préparaient également le rapatriement de leurs ressortissants, tandis que Moscou et Washington observaient encore un attentisme prudent. Berne n’avait pas encore fait connaître sa position, en fin d’après-midi, concernant les quelque 270 Suisses sur place.

Depuis le début des manifestations anti-françaises, qui auraient fait au moins 64 morts et plus de 1000 blessés, depuis samedi 6 novembre 2004, à Abidjan, selon le pouvoir ivoirien, quelque 1500 Européens se sont réfugiés dans la base française à Abidjan. Plus de 1600 autres sont sous la protection de l’ONU.

La mobilisation anti-française s’est poursuivie, entre-temps, dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Des milliers de « jeunes patriotes », partisans du régime, ont convergé, mercredi 10 novembre 2004, vers le quartier de la présidence de Cocody, théâtre de heurts qui ont fait sept morts la veille, et du Plateau, siège de la radio.

Agence télégraphique suisse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source