retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AFP, 12 novembre 2004

République démocratique du Congo : Situation humanitaire "alarmante" à Walungu


Une patrouille de la MONUC

La situation humanitaire est devenue "alarmante" dans le territoire de Walungu, dans l’est de la République démocratique du Congo, a indiqué, vendredi 12 novembre 2004, à l’AFP, le porte-parole de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monuc), Mamadou Bah.

République démocratique du Congo


Citant le bureau de la coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies, M. Bah a indiqué que "la population (de Walungu) a cessé de cultiver, en raison du pillage systématique de leurs récoltes par différents groupes" opérant dans la région ; précisant que la population allait faire "face à de sérieux problèmes de malnutrition".

Des enfants soldats en République démocratique du Congo

"Les attaques de villages dans cette région sont légion, les violations des droits de l’hommes affectant les civils aussi", a rapporté M. Bah. Ce territoire "est pratiquement inaccessible aux intervenants humanitaires du fait de l’insécurité" causée par des groupes armés opérant dans cette partie de la République démocratique du Congo, a-t-il ajouté. Les montagnes des provinces congolaises du Nord et du Sud-Kivu, frontalières du Rwanda, abritent depuis dix ans différentes bandes armées notamment les ex-Forces armées rwandaises (Far), les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), les miliciens rwandais Interahamwe accusés d’être responsables du génocide de 1994 qui, selon l’ONU, a fait 800000 morts.

Des enfants soldats en République démocratique du Congo

"Le groupe Rasta, dissident des FDLR, (...) se livre essentiellement à des actes criminels, des pillages, des viols" dans la zone, selon le porte-parole de la Monuc qui cite des sources locales. M. Bah a également cité un groupe de miliciens hutus rwandais qui, selon des informations livrées à la Monuc par des "sources locales", ont été "introduits par l’Armée patriotique rwandaise (APR) avant son retrait du territoire congolais", en octobre 2002. "Ces milices constituent une menace constate pour les populations, régulièrement victimes de leurs exactions", a-t-il dit.

Un milicien à Bunia, en 2003

Lundi 8 novembre 2004, les Forces armées de la RDC (Fardc), conjointement avec la Monuc, ont lancé, dans Walungu une opération visant à sécuriser les populations et à stabiliser la partie est du Sud-Kivu, bastion de ces groupes. Trois mille soldats congolais y ont été déployés. Elles ont eu, mercredi 10 novembre 2004, à Walungu, un premier contact avec des leaders de bandes armées, pour leur "expliquer qu’ils ont intérêt à saisir cette dernière chance de l’option du désarmement et rapatriement volontaires".

Agence France Presse

Des enfants soldats en République démocratique du Congo

Des enfants soldats en République démocratique du Congo

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source