retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AFP, 13 novembre 2004

République démocratique du Congo : L’ONU enquête sur une distribution d’armes aux civils


Paysage de la région de Goma

L’ONU enquête sur une distribution d’armes aux civils, dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris, samedi 13 novembre 2004, de source proche de la Mission des Nations Unies au Congo (Monuc).

République démocratique du Congo


"La Monuc a des informations sur une distribution d’armes aux civils dans le Masisi, mais elle cherche encore à les vérifier", a-t-on déclaré de même source. Le Masisi est un secteur de la région du Nord-Kivu. "De nombreuses sources concordantes affirment qu’il y a eu une distribution d’armes aux civils, dans le Masisi, mi-octobre, organisée par le gouvernorat lui-même", a déclaré à l’AFP un observateur d’une organisation de défense des droits de l’Homme dans la région, sous couvert d’anonymat. "C’est un développement très inquiétant, qu’il faut suivre de près", a-t-il ajouté.

Des soldats de la MONUC à Beni

Le gouverneur du Nord-Kivu, Eugène Serufuli, a démenti ces accusations. "Je n’ai jamais entendu parler de ces distributions d’armes", a-t-il déclaré, samedi 13 novembre 2004, à l’AFP. "Ce sont des racontars. Je ne vois pas comment et pourquoi nous organiserions ça. Nous avons une armée ici, le commandement de la 8e région militaire, c’est elle qui est chargée d’assurer la sécurité des personnes et des biens. Nous sommes en train de nous battre pour lui donner des moyens. Je ne vois pas vraiment l’intérêt d’organiser une force parallèle", a-t-il insisté.

Vue de Goma

"Il existait une milice armée, organisée par le gouvernorat, qui a été officiellement dissoute sous la pression en février 2004, car c’était un groupe armé illégal", a encore expliqué le militant des droits de l’Homme. "On ne veut pas que cette même milice se recrée sous une autre forme’, a-t-il ajouté.

Vue de Goma

Goma, chef lieu du Nord-Kivu, est l’un des fiefs des ex-rebelles du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD). Les relations entre les anciens groupes rebelles et le gouvernement de Kinshasa restent très tendues malgré le processus de transition démocratique et la situation reste instable dans l’est du pays. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté, le 28 juillet 2003, une résolution instaurant un embargo sur les armes et l’assistance militaire à tous les groupes armés opérant dans l’est de la RDC. La Monuc est chargée de rassembler les informations sur le respect de cet embargo.

La route de l’aéroport, à Goma

La République démocratiqie du Congo sort de cinq années de guerre (1998-2003) qui ont fait, directement ou non, environ 3 millions de morts.

Agence France Presse

Paysage de la région de Goma

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source