retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (1ère partie) : Du 8 janvier 2004 au 24 février (...)
29 janvier 2004

Etats-Unis : trois adolescents libérés du camp de Guantanamo

Human Rights Watch s’inquiète pour les autres détenus mineurs


WASHINGTON - Les Etats-Unis ont libéré trois garçons du camp de détention militaire de Guantanamo. Les adolescents, capturés il y a un an, ont été rapatriés dans leur pays d’origine. Lors de leur incarcération, ils étaient âgés de douze à quatorze ans.


Les trois adolescents, âgés de treize à quinze ans, étaient les seuls mineurs parmi les quelque 660 suspects emprisonnés sur la base navale américaine enclavée dans la pointe orientale de Cuba.

Ces prisonniers, accusés d’appartenir à la milice des taliban ou à la nébuleuse islamiste Al Qaïda, sont détenus sous le statut de "combattants ennemis", sans qu’aucune charge n’ait été prononcée à leur encontre, ce qui suscite les critiques régulières des mouvements de défense des droits de l’homme.

Le département de la Défense a expliqué que les trois jeunes gens ne constituaient plus une menace à la sécurité des Etats-Unis. "L’âge n’est pas un facteur déterminant dans la détention. Nous détenons des combattants ennemis parce qu’ils ont participé à un conflit armé contre nos forces ou fourni un soutien à ceux qui nous combattent", a précisé le Pentagone.

Ces libérations portent à 91 le nombre de détenus retirés du camp Delta de Guantanamo Bay, construit après les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington. Quatre d’entre eux ont été rapatriés en Arabie saoudite où ils sont en détention, les autres ont été renvoyés dans leurs pays d’origine pour y être libérés.

© SDA-ATS News Service

30 janvier 2004

Des enfants sont encore enfermés à Guantanamo, selon Human Rights Watch (HRW)

NEW YORK - Les Américains détiennent encore des enfants sur leur base de Guantanamo, a souligné l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW). Plus tôt dans la journée, le Pentagone avait annoncé la libération de trois adolescents.

"Les Etats-Unis font ce qu’il faut en renvoyant trois anciens enfants soldats chez eux pour qu’ils soient réhabilités", a souligné une responsable de HRW spécialistes des droits de l’enfant, Jo Becker.

"Mais d’autres enfants sont toujours détenus à Guantanamo, qui ont aussi droit à une réhabilitation et à une protection spéciale, qu’ils n’ont pas", a-t-elle souligné.

HRW a souligné que le département d’Etat américain avait reconnu qu’un nombre indéterminé d’adolescents de 16 et 17 ans se trouvaient à Guantanamo.

"Ces enfants ne sont pas séparés des adultes et ne reçoivent pas d’enseignement, ni d’aide à la réhabilitation", en violation des textes internationaux sur les droits de l’enfant, alors que "le droit international définit généralement comme enfant tout individu de moins de 18 ans".

Les prisonniers de Guantanamo, accusés d’appartenir à la milice des taliban ou à la nébuleuse islamiste Al Qaïda, sont détenus sous le statut de "combattants ennemis", sans qu’aucune charge n’ait été prononcée à leur encontre, ce qui suscite les critiques régulières des mouvements de défense des droits de l’homme.

© SDA-ATS News Service

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source