retour article original

mercredi 22 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (5ème partie) : De septembre 2004 à décembre 2004
AP, 17 novembre 2004

Haïti : La police ne peut pas faire face à la violence, selon un responsable de l’ONU


Des policiers haïtiens à Port-au-Prince, le 15 novembre 2004

PORT-AU-PRINCE (AP) — Les forces de l’ordre haïtiennes ne sont pas assez nombreuses et pas assez bien équipées pour faire face à la vague de violence qui secoue depuis près de deux mois des quartiers de Port-au-Prince favorables au retour du président en exil Jean-Bertrand Aristide, a annoncé, mardi 16 novembre 2004, un responsable humanitaire des Nations Unies.

Haïti


Au moins 86 personnes, dont au moins dix policiers, ont été tuées en Haïti, depuis une manifestation, le 30 septembre, demandant le retour de Jean-Bertrand Aristide, aujourd’hui en exil, en Afrique du Sud, après son départ forcé de l’île, le 29 février. La dernière victime de ces violences est une petite fille de six ans, abattue, lundi 15 novembre 2004, aux Gonaïves, selon Jean Lafaille, porte-parole de la police civile de l’ONU.

Scène d’émeute à Port-au-Prince, le 1er octobre 2004

Selon Louis Joinet, un expert en droits de l’homme travaillant pour l’ONU, l’incapacité des quelque 3000 policiers haïtiens à faire régner l’ordre a convaincu plusieurs mouvements, dont ceux d’anciens soldats de l’armée démantelée en 1995 par Jean-Bertrand Aristide, de patrouiller et d’effectuer leurs propres arrestations dans certaines villes.

Des ex-insurgés patrouillent à Petionville, le 15 octobre 2004

Les pro-Aristide « deviennent de plus en plus incontrôlables », a déclaré, mardi 16 novembre 2004, Louis Joinet, après avoir rencontré des responsables gouvernementaux et onusiens, et visité les prisons et postes de police de cinq villes haïtiennes. « Qui fait la police dans ce pays ? », s’est-il interrogé.

Associated Press

Des membres du Aristide’s fans club, à Port-au-Prince, le 4 octobre 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source