retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Iran (1ère partie) : Du 12 janvier 2004 au 23 juin 2004
AFP, 29 janvier 2004

Iran : Le ministère de l’Intérieur demande le report des élections législatives


Villageois iranien

TEHERAN (AFP) - Le ministère iranien de l’Intérieur a demandé jeudi le report des élections législatives prévues le 20 février, dans une lettre adressée au Conseil des gardiens de la constitution et publiée par l’agence officielle Irna.


Le ministre de l’Intérieur Abdolvahed Moussavi-Lari a demandé, dans cette lettre, un "report" du scrutin, indiquant qu’il proposerait ultérieurement une nouvelle date pour l’organisation des législatives, selon Irna.

Etant donné "la nécessité de revoir le processus actuel pour permettre l’organisation d’élections véritables et justes et pour donner au Conseil des gardiens de la constitution le temps de créer les conditions de telles élections, je demande à ce Conseil d’étudier ma requête dans l’urgence", écrit-il.

L’Iran est en proie à une grave crise politique née de l’invalidation début janvier par le Conseil des gardiens de la constitution, organe conservateur clé, de 3.605 candidatures, très majoritairement réformatrices, dont 80 députés sortant, sur les 8.157 déposées pour le scrutin du 20 février.

Un report des législatives doit être soumis à l’approbation du Conseil des gardiens de la constitution.

L’appel du ministre de l’Intérieur intervient à la veille de la publication de la liste définitive des candidats approuvés par ce Conseil.

Pour tenter de calmer la situation, le guide suprême Ali Khamenei a ordonné à cette institution de réexaminer les dossiers des candidats invalidés avec plus d’indulgence.

Ali Khamenei

Un porte-parole du Conseil des gardiens de la constitution a déclaré, jeudi 29 janvier 2004, que ce dernier avait repêché 861 candidats sur les 3.605 rejetées, et que ce chiffre devrait être le même vendredi.

Dans sa lettre, le ministre de l’Intérieur rappelle l’appel au report des élections lancé plus tôt dans la journée par les gouverneurs des 28 provinces du pays.

"Au vu des conditions actuelles, il ne sera pas possible de tenir les élections le 20 février comme prévu", ont estimé les gouverneurs dans un communiqué.

Les gouverneurs des provinces, qui sont nommés par le président réformateur Mohammad Khatami, et qui sont chargés d’organiser les élections, ont estimé que le rejet massif par les organes conservateurs des candidats réformateurs au scrutin rendait impossible la tenue d’élections libres et justes.

Mohammad Khatami

La veille, la principale organisation étudiante, partisane des réformes, le Bureau de la consolidation de l’unité, a appelé au boycottage du scrutin et à l’organisation d’un référendum sur l’avenir politique du pays.

Agence France-Presse

Artisan iranien

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source