retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (12ème partie) : Novembre 2004
AFP, 22 novembre 2004

Irak : Adoption d’une déclaration finale avant la conférence de Sharm El-Sheikh


BAGDAD (AFP) - Les pays voisins de l’Irak ont approuvé, lundi 22 novembre, la déclaration finale qui doit être adoptée, mardi 23 novembre 2004, par la conférence internationale de Charm el-Cheikh (Egypte) sur l’Irak, alors que l’Iran s’est déclaré prêt à coopérer avec son voisin dans le domaine sécuritaire.


"Il y a un accord pour l’adoption de la déclaration (finale) et cela ouvre la voie à la réunion de demain" mardi 23 novembre 2004, a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, à l’issue de la réunion qui a rassemblé les ministres des Affaires étrangères d’Irak, d’Iran, de Syrie, de Jordanie, de Turquie, d’Arabie saoudite et du Koweït, outre l’Egypte, pays hôte. M. Aboul Gheit a qualifié de "très positive" cette réunion au cours de laquelle, a-t-il ajouté, "il y a eu certaines convergences de vues". "Nous avons discuté des élections, de la façon de renforcer la sécurité et d’assurer la participation la plus large aux élections", a-t-il poursuivi. "Il y a eu une référence au retrait des troupes étrangères et de la manière dont cela se fera. Il y a accord pour une date qui est décembre 2005 et cette date doit être respectée", a-t-il encore dit.

La date de décembre 2005 est mentionnée par la résolution du Conseil de sécurité 1546 de juin 2004 comme la limite pour l’achèvement du processus politique de transfert du pouvoir et de la souveraineté aux Irakiens. La résolution prévoit aussi que le retrait des troupes d’occupation, sous commandement américain, peut intervenir soit à la demande du gouvernement irakien, soit 12 mois après le vote de la résolution 1546, le 9 juin 2004.

Le projet de déclaration finale appelle au soutien du gouvernement irakien pour la tenue d’élections générales en janvier 2005, afin d’élire une Assemblée nationale transitoire et de former un gouvernement, qui seront chargés de préparer un projet de Constitution permanente. Le projet appelle aussi les parties concernées à prendre toutes les mesures pour contribuer à la stabilité de l’Irak et réaffirme les obligations des membres des Nations Unies d’empêcher le transit de terroristes de et vers l’Irak, leur armement et leur financement (...).

Au cours de cette réunion, le ministre iranien des Affaires étrangères Kamal Kharazi a dit, lundi 22 novembre 2004, que son pays acceptait l’établissement d’un "mécanisme de coopération sécuritaire bilatéral" avec l’Irak, a déclaré à l’AFP un responsable participant à la réunion des voisins de l’Irak. Le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari avait affirmé auparavant que son pays souhaitait l’établissement d’un mécanisme de coopération sécuritaire avec l’Iran, similaire à une commission déjà établie entre l’Irak et la Syrie il y a quelques mois.

Une délégation de personnalités sunnites irakiennes est venue parallèlement, lundi 22 novembre 2004, à Charm el-Cheikh pour réclamer le report du scrutin prévu le 30 janvier 2005, mais a dû quitter cette localité d’Egypte après des protestations de la délégation irakienne. La délégation, formée notamment de Mouzher al-Doulaïmi, chef de l’ONG Ligue de défense du peuple irakien, et Qassem Abdel Sattar, membre du conseil consultatif de Falloujah, a distribué à Charm el-Cheikh un communiqué appelant "au report des élections jusqu’à la réunion des conditions objectives pour assurer leur succès". "Tout en aspirant à un Irak démocratique, nous estimons que les conditions actuelles sont marquées par une défaillance totale de la sécurité et des organisations de la société civile perturbées du fait de l’occupation", selon le texte signé de "l’Alliance des forces nationales irakiennes opposées à l’occupation".

La conférence sera élargie, mardi 23 novembre 2004, à tous les autres participants, partisans et opposants à la guerre en Irak : les membres du G8, la Chine, l’ONU, l’Organisation de la conférence islamique (OCI) et l’Union européenne.

Le président George W. Bush, qui était, dimanche 21 novembre 2004, au forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec) au Chili, s’est déclaré très confiant au sujet des élections en Irak soulignant que "ce que nous faisons est bien pour l’Irak et l’Histoire le prouvera".

Le Pentagone a annoncé, lundi 22 novembre 2004, la mort récente d’un soldat américain et de cinq US Marines en Irak, dont trois sont décédés de leurs blessures après leur évacuation hors d’Irak.

Sur le terrain, à Mossoul, quatre corps ont été découverts, dont au moins trois sont ceux de soldats irakiens, ce qui porte à au moins quinze le nombre de soldats irakiens tués dans cette ville, a indiqué un officier américain. En outre, un dignitaire religieux sunnite, membre du Comité des oulémas, a été assassiné par balles.

Enfin, la Hongrie, qui se retirera, le 31 décembre 2004, de la coalition américano-britannique en Irak, a annoncé qu’elle enverrait un contingent dans ce pays, qui sera chargé de la sécurité d’une base de formation militaire de l’OTAN.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source