retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (12ème partie) : Novembre 2004
AFP, 23 novembre 2004

Irak : Les troupes d’occupation américaines traquent les résistants à Mossoul


MOSSOUL (AFP) - Des hommes de la Brigade Stryker sautent de leurs véhicules blindés et se déploient dans le cimetière militaire syrien en ruines, situé dans le vieux Mossoul, où ils traquent les résistants.


Quelque 400 d’hommes du premier bataillon du 24ème régiment de la Brigade Stryker, à bord d’un convoi de 30 véhicules blindés, se dirigent vers les vieux quartiers de Mossoul, sur la rive ouest du Tigre. Au-dessus d’eux, des hélicoptères Apache surveillent leur progression.

L’objectif est de mettre la main sur les résistants qui se cachent dans le labyrinthe des ruelles et dans les caves de la partie occidentale de la Vieille ville et de rassembler des informations sur leurs mouvements. "Nous n’avons jamais eu autant d’effectifs dans la vieille ville durant les six derniers mois", déclare le lieutenant-colonel Michael Kurilla, qui commande ce bataillon. "Nous allons continuer le gros du travail : recueillir le maximum de renseignements", ajoute-t-il.

Une unité descend dans une rue de la vieille ville sous le regard de quelques passants dans des rues désertées. Pratiquement tous les magasins sont fermés. Une grosse pluie s’est abattue sur la ville. Certains soldats construisent des abris, d’autres se rendent dans une école et dans un centre de vaccination pour questionner des gardes. "Cela effraie les femmes et les enfants. Tout ce qu’on demande, c’est qu’on nous laisse tranquille", dit Faiçal Ghazi, 25 ans, qui se tient sur le seuil de son immeuble.

Quelques uns se plaignent de l’entrée de troupes américaines dans certaines maisons, ainsi que de l’attitude d’un commando irakien qui a conduit, ces derniers jours, des fouilles dans ce même quartier. "L’armée de Allaoui nous a insultés", s’indigne Sabhan Younes, 40 ans, en faisant référence au Premier ministre irakien Iyad Allaoui. Des centaines de membres des commandos des forces de sécurité irakiennes ont pris d’assaut, vendredi 19 novembre 2004, la partie nord de la Vieille ville. Et en dépit de la démonstration de force de l’armée américaine, la violence ne faiblit pas.

Un dignitaire religieux sunnite, membre du Comité des oulémas, a notamment été assassiné, lundi 22 novembre 2004, par balles, alors qu’il quittait une mosquée. Les résistants ont riposté à l’offensive des forces américano-irakiennes en lançant une campagne d’intimidation dans les rangs des recrues de l’armée.

Lundi 22 novembre 2004, le lieutenant-colonel Kurilla a indiqué que quatre nouveaux corps, dont au moins trois de soldats irakiens, ont été découverts, "tués par balles dans la tête". Ils ont été découverts près du rond-point du quartier Yarmouk, un fief des résistants dans l’ouest de Mossoul, et portent à au moins 15 le nombre de soldats irakiens exécutés dans la ville depuis la semaine dernière. Selon l’officier américain, ces soldats auraient pu être capturés à des points de contrôle érigés par des résistants.

Le colonel américain Robert Brown a affirmé que les opérations à Mossoul seraient différentes de celles qui ont été menées à Falloujah, à l’ouest de Bagdad, et Samarra. Au moins 20 résistants ont été tués et 53 suspects arrêtés, à travers la ville depuis, le début de l’offensive la semaine dernière.

Les résistants avaient occupé une partie de Mossoul et mis à sac une dizaine de commissariats de police, lors d’attaques coordonnées, créant la panique parmi les policiers qui avaient abandonné leur poste. Quelque 1200 GI’s et 1600 membres des forces de sécurité irakiennes se sont alors déployés, le 14 novembre 2004, dans la ville, pour rétablir l’ordre et s’attaquer aux poches de résistance.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source