retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption L’affaire "Pétrole contre nourriture"
ATS, 27 novembre 2004

Corruption : Entraide demandée à Berne dans l’affaire "Pétrole contre nourriture"


Vue des installations pétrolières de Bassora, le 18 juin 2004

BERNE - La commission d’enquête de l’ONU sur le scandale de corruption lié au programme "Pétrole contre nourriture", en Irak, a demandé l’entraide administrative à la Suisse. Les autorités décideront, avant la fin de l’année, si elles l’acceptent.

Suisse


La commission de l’ONU espère obtenir de la Suisse des informations sur des sociétés pétrolières qui auraient versé des pots-de-vin aux autorités irakiennes, a déclaré Othmar Wyss, responsable du contrôle des exportations et des sanctions au secrétariat d’Etat à l’économie (seco), confirmant un article de la "Basler Zeitung". Le seco doit rassembler les informations dans les prochaines semaines avec la commission fédérale des banques, a indiqué M. Wyss.

Othmar Wyss

Le scandale a plusieurs ramifications. Outre les firmes pétrolières et l’ancien gouvernement irakien du dictateur Saddam Hussein, des collaborateurs de l’administration des Nations Unies sont soupçonnés. L’ancien directeur du programme "Pétrole contre nourriture", Benon Sevan, aurait prélevé des millions de dollars.

Benon Sevan

Avec ce programme d’aide, lancé en 1996, les conséquences des sanctions contre l’Irak devaient être adoucies pour la population. Le programme avait brassé environ 67 milliards de dollars jusqu’à son transfert en novembre 2003 à la coalition américano-britannique.

Vue des installations pétrolières de Bassora, le 28 septembre 2004

Le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, avait autorisé, en avril 2004, une enquête sur les nombreux reproches, dans cette affaire, notamment contre son propre fils, Kojo. Elle a révélé, depuis, de nouveaux éléments contre M. Annan fils.

Kofi Annan

Le porte-parole de l’ONU, Fred Eckhard, a lui confirmé, vendredi 26 novembre 2004, que Kojo Annan avait été régulièrement rétribué, jusqu’en février 2004, par une société suisse impliquée dans le programme des Nations Unies.

Agence télégraphique suisse

Fred Eckhard

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source