retour article original

vendredi 18 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (9ème partie) : De septembre 2004 à décembre (...)
AFP, 28 novembre 2004

Proche Orient : Ariel Sharon et Mahmoud Abbas prêts à se rencontrer


Des résistants palestiniens à Balata, le 27 novembre 2004

WASHINGTON (AFP) - Le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, et le chef de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Mahmoud Abbas, candidat à la succession de Yasser Arafat, se sont déclarés prêts, chacun dans une interview séparée, à se rencontrer après l’élection palestinienne du 9 janvier 2005.

Mahmoud Abbas en compagnie d’Ariel Sharon, à Jérusalem, le 1er juillet 2003


"Après les élections, je serai prêt à rencontrer Ariel Sharon à n’importe quel moment", a déclaré Mahmoud Abbas, à Newsweek, dans son édition datée de lundi 29 novembre. M. Abbas semble assuré de succéder à Yasser Arafat, décédé le 11 novembre, depuis l’annonce, vendredi 26 novembre 2004, du retrait de Marwan Barghouthi, son principal rival.

Marwan Barghouthi

De son côté, M. Sharon a déclaré au journal : "Quand ils voudront qu’on se rencontre, on se rencontrera". Ariel Sharon a ajouté qu’il restait fidèle à son plan de désengagement de la bande de Gaza. "(Le désengagement) est compliqué et on ne devrait rien faire d’autre qu’aider à ce qu’il se fasse", a-t-il dit. Selon son plan, entériné par la Knesset (parlement), Israël doit quitter la bande de Gaza d’ici à septembre 2005 et démanteler les vingt-et-une colonies de la région, ainsi que quatre autres, isolées dans le nord de la Cisjordanie.

Des résistants palestiniens à Balata, le 27 novembre 2004

Interrogé sur d’éventuelles menaces de mort de la part d’opposants, M. Sharon a indiqué qu’il "ne s’en faisait pas pour sa vie. Les arabes ont toujours voulu agir (contre moi), mais maintenant les juifs le font aussi. C’est une situation étrange pour moi". "Alors que j’ai défendu les juifs toute ma vie, je dois maintenant me mettre en sécurité face à eux", a-t-il noté. "Mais je reste totalement fidèle au plan (de désengagement)".

Le Mur israélien, à Abu Dis, le 4 novembre 2004

M. Abbas a pour sa part déclaré qu’Israël devait interrompre la construction de la clôture de sécurité. "Je crois que ce n’est pas une attitude civilisée", a-t-il dit.

Agence France Presse

A Hébron, en Cisjordanie, le 25 novembre 2004, Mourad Qawasmeh, 28 ans, et Omar Himouni, 21 ans, ont été tués, et un troisième résistant palestinien, Iyad Abou Chkheidem, a été blessé et capturé, lors d’une fusillade avec les soldats israéliens qui les recherchaient pour leur implication dans une séries d’attaques anti-israéliennes. "Les soldats ont encerclé la maison où se trouvaient les trois terroristes et leur ont enjoint de se rendre, puis devant leur refus ils ont fait sauter le bâtiment", a déclaré une porte-parole de l’armée

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source