retour article original

samedi 25 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AP, 30 novembre 2004

République démocratique du Congo : Infiltration de soldats rwandais signalée


Des soldats de l’ONU en République démocratique du Congo

KINSHASA (AP) - Le Congo-Kinshasa a l’intention d’envoyer jusqu’à 10000 soldats en renfort vers sa frontière orientale avec le Rwanda, a déclaré, lundi 29 novembre 2004, un porte-parole du président du Congo-Kinshasa, Laurent-Désiré Kabila.

République démocratique du Congo


Cette décision survient après que des informations crédibles aient fait état d’une incursion de milliers de soldats rwandais sur le territoire congolais, faisant craindre une reprise des affrontements qui ont fait des ravages dans la région durant cinq années.

Des soldats rwandais, à Kigali, le 23 août 2004

Le Rwanda a envoyé plusieurs milliers de soldats en République démocratique du Congo au cours des derniers jours, a affirmé, lundi 29 novembre 2004, un diplomate occidental, à Kinshasa. Cependant, des représentants de l’ONU ont déclaré n’avoir aucune preuve d’une telle incursion.

Des soldats congolais

Le Rwanda a de son côté refusé de confirmer ou d’infirmer ces informations, tandis que le président du Congo-Kinshasa, Laurent-Désiré Kabila, a l’intention d’envoyer des renforts vers la frontière orientale pour "assurer la sécurité de la population civile et contenir l’agression rwandaise", a déclaré, lundi 29 novembre 2004, le porte-parole présidentiel Kudura Kasanga.

Laurent-Désiré Kabila

Le diplomate occidental a expliqué sous couvert de l’anonymat que les forces rwandaises avaient franchi la frontière avec le Congo-Kinshasa, selon des témoins, depuis vendredi 26 novembre 2004. L’incursion ne fait aucun doute, a-t-il affirmé en ajoutant qu’il n’y avait eu aucun affrontement avec les forces congolaises.

Des soldats de l’ONU en République démocratique du Congo

Jacqueline Chenard, une porte-parole des forces de l’ONU dans l’est du Congo, a de son côté déclaré que des hélicoptères des Nations Unies et d’autres patrouilles n’avaient pas détecté de signes d’une présence rwandaise. "A notre connaissance, il n’y a pas de présence rwandaise", a-t-elle expliqué à Goma, la plus grande ville de l’est de la République démocratique du Congo, près de la frontière rwandaise. "C’est une rumeur". A Goma, des chefs locaux ont également déclaré que des habitants avaient vu des militaires rwandais dans des collines depuis vendredi 26 novembre 2004.

Vue de Goma

Joint par téléphone, un ranger du parc national des Virunga, entre le Rwanda et le Congo-Kinshasa, a expliqué à l’Associated Press qu’il avait vu quelque 400 soldats rwandais armés traverser le parc en provenance du Rwanda dimanche 28 novembre 2004. Il a ajouté sous couvert de l’anonymat qu’ils se dirigeaient vers le nord.

Vue des monts Virunga

La semaine dernière, le Rwanda avait averti qu’il pourrait agir prochainement pour contraindre au désarmement des rebelles hutus rwandais réfugiés dans l’est du Congo, jugeant inefficace un programme dans ce sens conduit par les Nations Unies.

Associated Press

Paul Kagame

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source