retour article original

jeudi 20 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
AP, 7 décembre 2004

Côte d’Ivoire : Situation « très fragile », selon Michèle Alliot-Marie


PARIS (AP) - La ministre française de la Défense, Michèle Alliot-Marie, estime que « personne n’est à l’abri » d’un incident en Côte d’Ivoire, rappelant à l’attention des ressortissants français désireux de retourner à Abidjan que la situation reste « très fragile ».


« Les groupes paramilitaires des Jeunes Patriotes restent mobilisés et très agressifs envers les Français », explique-t-elle dans un entretien publié, mercredi 8 décembre 2004, dans « Le Figaro ». « Personne n’est à l’abri d’un incident. Il y a un vrai risque. Je souhaite sincèrement que le calme revienne durablement. »

Pour la ministre, « le règlement de la crise entre le gouvernement et les Forces nouvelles ne peut en aucun cas passer par une solution militaire ». De fait, dit-elle, « j’espère que la dernière résolution de l’ONU, qui prévoit des sanctions individuelles contre ceux qui tenteraient de s’opposer » aux accords de Marcoussis et d’Accra, « aura un effet positif ».

Michèle Alliot-Marie répète par ailleurs que les soldats français déployés en Côte d’Ivoire ont tiré « en situation de légitime défense » lors des incidents du 9 novembre 2004 à Abidjan. Ils « n’avaient pas d’autre solution », soutient-elle.

Revenant sur la polémique entourant le nombre de victimes, elle cite un rapport du ministère ivoirien de la Santé, selon lequel « plus de la moitié des morts ivoiriens est due à des mouvements de foule ou à des règlements de compte entre les détenus de droit commun qui ont été libérés au moment des émeutes ». « D’après nos propres évaluations, l’action des troupes françaises a provoqué une vingtaine de morts ivoiriens », réaffirme la ministre.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source