retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (6ème partie) : De septembre 2004 à décembre (...)
AFP, 8 décembre 2004

Etats-Unis : Le gouvernement exige l’impunité pour les crimes de guerre américains


L’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) a protesté, mercredi 8 décembre 2004, contre l’adoption, par le Congrès, d’une mesure privant d’aide américaine les pays n’ayant pas signé d’accord bilatéral pour exempter les Américains de poursuite devant la Cour pénale internationale.


"Le Congrès essaie de saper le tribunal des crimes de guerre", proteste Human Rights Watch, en référence à un amendement passé inaperçu dans le cadre d’un projet de loi budgétaire, adopté définitivement lundi 6 décembre 2004, qui n’attend plus que la promulgation du président George W. Bush. Cet amendement, signé par le républicain George Nethercutt, stipule que, sauf exception décidée par le président, Washington ne doit pas accorder de "fonds d’aide économique" à un pays adhérent à la Cour pénale internationale qui n’ait pas conclu d’accord bilatéral avec Washington.

Les Etats-Unis mènent, depuis plus de deux ans, une vaste campagne diplomatique pour soustraire leurs ressortissants à d’éventuelles poursuites devant la Cour pénale internationale, chargée de juger les crimes de guerre ou contre l’humanité. Ils voient dans cette institution, qui a vu le jour en juillet 2002, la menace d’une justice hostile à leurs soldats engagés dans des opérations extérieures. Quelque 96 accords de ce type ont déjà été conclus, selon le Département d’Etat.

"Alors même que (se poursuivent) les révélations d’abus" commis par des Américains contre des prisonniers, notamment en Irak, "l’insistance américaine à demander des immunités touche un nerf particulièrement sensible", a souligné un directeur de Human Rights Watch, Richard Dicker, dans un communiqué.

Selon Human Rights Watch, la Jordanie et le Pérou, qui n’ont pas signé d’accord, devraient être privés respectivement de 250 et 8 millions de dollars, en raison de cet amendement. L’organisation précise que Washington ne fait ainsi qu’ajouter à la liste de ses moyens de pression pour obtenir des accords bilatéraux sur la Cour pénale internationale, puisque pour la même raison plus de 20 pays ont été privés d’aide militaire en 2003.

Une autre association, Citizens for global solution, précise que les aides économiques affectées par l’amendement Nethercutt font partie d’un fonds de plus de 2,5 milliards de dollars destiné à soutenir des pays en cours de transition vers la démocratie et la stabilisation économique, et particulièrement leurs actions contre le terrorisme. Parmi la cinquantaine de pays concernés, l’Irlande pourrait être privée de 12 millions de dollars, Chypre de 13,5 millions de dollars, et l’Afrique du Sud d’un million de dollars, selon cette association.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source