retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Bénin
Le Monde, 11 décembre 2004

Bénin : La France et quinze pays africains accélèrent la constitution d’une force de maintien de la paix

par Laurent ZECCHINI


Des soldats français en Côte d’Ivoire

L’ancienne capitale du royaume militaire du Dan-Homé, qui établit sa puissance sur le trafic d’armes et d’esclaves, et s’opposa à la pénétration française en Afrique, a été le théâtre, vendredi 10 décembre 2004, d’un singulier retournement de l’histoire : 15 pays africains et 16 pays occidentaux (européens, mais aussi les Etats-Unis, le Canada et le Japon) ont participé, jeudi 9 décembre, sous la houlette de la France, à une prise d’armes marquant la fin de l’exercice "Recamp 04" (renforcement des capacités africaines de maintien de la paix).

Bénin


Contrairement à la coopération traditionnelle entre l’Afrique et la France, qui vise à entraîner des troupes, il s’agissait de former des officiers à l’utilisation d’une chaîne de commandement, condition indispensable à l’intervention, dans une situation de crise, d’une force africaine multinationale.

Des soldats français en Côte d’Ivoire

En apportant aux Africains expertise et moyens financiers, la France adopte-t-elle une attitude néocoloniale ? Les quelques centaines d’officiers et de diplomates présents ne lui adressaient pas ce reproche. "Nous avons des capacités, mais nous ne savons pas les mettre en œuvre correctement. Nous avons besoin de l’encadrement de pays qui "savent faire", et nous l’acceptons sans le moindre complexe", a résumé Pierre Osho, ministre de la défense du Bénin.

Pierre Osho

Que des pays à la tradition politique aussi diverse que le Bénin, le Ghana, le Burkina-Faso, le Mali, le Nigeria et le Sénégal accueillent sans état d’âme ce partenariat français témoigne d’une apparente évolution des relations franco-africaines. Malgré la crise en Côte d’Ivoire, la France a recueilli, à l’occasion de "Recamp 04", un soutien indirect des Etats de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), en même temps que celui de l’Union européenne et des Nations Unies, parties prenantes de l’exercice.

Un soldat français en Côte d’Ivoire

Message de réconciliation

Paris a saisi l’occasion pour adresser un message de réconciliation au régime du président ivoirien, Laurent Gbagbo : profitant de l’attention médiatique suscitée par la présence du colonel Philippe Mangou, le général Henri Bentégeat, chef d’état-major des armées françaises, a posé pour une photo avec son homologue ivoirien. "Nous sommes tournés vers l’avenir", a-t-il dit.

Philippe Mangou

"Je souhaite que la page se tourne, a renchéri Michèle Alliot-Marie, ministre française de la défense, que les parties ivoiriennes comprennent qu’il n’y a pas de solution militaire en Côte d’Ivoire."

Michéle Alliot-Marie

Si la crise ivoirienne était à l’esprit de tous les participants, c’est à la fois parce qu’elle illustre la nécessité pour les Africains de se doter d’une force d’interposition et de maintien de la paix, et parce qu’elle souligne qu’ils ne sont pas encore prêts à assumer seuls une telle responsabilité aux plans politique et militaire. Une prise de conscience, du moins au sein de la Cedeao, semble malgré tout se manifester. "Il y a dix ans, il était inimaginable qu’un chef d’Etat africain laisse son chef d’état-major partir à l’étranger pour se concerter avec ses homologues africains : il aurait eu trop peur d’un coup d’Etat", commente un responsable militaire français. Apprendre à se connaître entre militaires africains afin de gérer ensemble des crises nationales qui finissent toujours par avoir des conséquences régionales, tel était l’un des objectifs de "Recamp".

Laurent ZECCHINI

Henri Bentegeat

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Laurent ZECCHINI

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source