retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (13ème partie) : Décembre 2004
AFP, 13 décembre 2004

Irak : Attentat suicide au centre de Bagdad, appels en direction de l’ONU


BAGDAD (AFP) - La violence a redoublé en Irak, à l’approche des élections générales, avec un attentat meurtrier, lundi 13 décembre 2004, dans la capitale, faisant sept morts et 19 blessés, alors que Bagdad et Washington ont appelé l’ONU à accroître sa présence sur place pour aider à la préparation du scrutin, le 30 janvier 2005.


"Dans le temps limité qui reste d’ici aux élections, il est crucial que les Nations Unies accroissent leur présence et intensifient leurs activités en Irak", a déclaré l’ambassadeur d’Irak à l’ONU, Samir Sumaydaï, devant le Conseil de sécurité.

L’ONU a fortement réduit sa présence en Irak, après un attentat qui avait fait 22 morts, contre son quartier général, à Bagdad, le 19 août 2003.

L’ambassadeur américain, John Danforth, a lui aussi souhaité un accroissement de la présence de l’ONU en Irak. "Bien que la situation en matière de sécurité en Irak demeure difficile, l’augmentation du personnel de l’ONU et de son soutien est essentielle pour le processus de transition politique de l’Irak", a-t-il déclaré.

Sur le terrain la situation est toujours aussi instable et la violence a redoublé avec une attaque suicide à la voiture piégée à un point de contrôle à l’entrée de la "zone verte", le secteur ultra-protégé de la capitale irakienne. Sept personnes sont mortes et dix-neuf ont été blessées, selon des sources hospitalières.

L’action, revendiquée par le groupe du Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, a eu lieu vers 09h00. Selon un soldat de la Garde nationale, le kamikaze était à bord d’une voiture qui attendait d’entrer dans la "Zone verte" et qui a fait exploser son véhicule "lorsqu’il a atteint le point de contrôle". L’explosion a détruit quatre voitures, sans faire de victime dans les rangs de la Force multinationale, selon l’armée américaine.

Peu après cet attentat, deux obus se sont abattus, à 13h30, sur cette zone sensible, et un troisième est tombé dans le parking d’un hôtel, à proximité, sans faire apparemment de blessés.

Trois soldats américains et un civil irakien ont été blessés, lundi 13 décembre 2004 au matin, par l’explosion d’une voiture piégée, dans le nord de Bagdad, a annoncé l’armée américaine dans un communiqué.

Par ailleurs, un soldat américain a été tué et un autre blessé, dans un accident de la route, au nord de Bagdad, a annoncé l’armée dans un communiqué.

Dans l’ancien bastion sunnite de Falloujah, à 50 km à l’ouest de Bagdad, des avions américains ont pilonné des positions dans le quartier Askari, pour débusquer des résistants, dont dix-sept ont été tués depuis vendredi 10 décembre 2004.

Dans l’après-midi de lundi 13 décembre 2004, des hommes masqués et armés ont attaqué un convoi de huit camions, dont un transportant de l’essence, à une dizaine de kilomètres au nord de Falloujah, a constaté un journaliste de l’AFP.

Par ailleurs, des informations contradictoires continuaient à circuler sur une grève de la faim de co-détenus du président déchu Saddam Hussein qui coïncident avec le premier anniversaire de sa capture. Selon un porte-parole de l’armée américaine huit responsables du régime déchu détenus par l’armée américaine se sont remis à manger après avoir refusé de prendre le petit-déjeuner, lundi 13 décembre. Un avocat irakien avait annoncé, dimanche 12 décembre 2004, que le président déchu et onze ex-responsables de son régime avaient entamé, vendredi 10 décembre 2004, une grève de la faim.

Concernant la date du prochain procès de l’ex dictateur, le Département d’Etat américain a cherché à minimiser, lundi 13 décembre 2004, la lenteur des préparations soulignant que des progrès étaient espérés pour début 2005. Le travail de préparation des procès de l’ancien dictateur et de ses principaux partisans "se fait beaucoup en coulisses, avant de passer au stade supérieur", a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Richard Boucher. L’ancien dictateur irakien avait été capturé le 13 décembre 2003 par les Américains dans une cache souterraine, près de son fief de Tikrit.

Autre théâtre de la violence en Irak : un lieutenant de police irakien a été enlevé, à Haditha, à 250 km à l’ouest de Bagdad, et son corps décapité, selon la police, tandis que deux membres de la Garde nationale ont été tués et sept autres personnes, dont deux civils, blessées dans un accrochage avec des résistants, à Doujail, au nord de Bagdad.

Un chauffeur de camion irakien a été tué, lundi 13 décembre 2004, par des inconnus, alors que son convoi était escorté par la Garde nationale, sur la route reliant Mossoul à Tikrit, au nord de Bagdad.

A Genève, l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) a approuvé, lundi 13 décembre 2004, l’ouverture de négociations avec l’Irak sur l’entrée de ce pays dans l’OMC, a-t-on appris de sources proches de la réunion du Conseil général.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source