retour article original

mardi 21 février 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Italie L’affaire Parmalat
AFP, 4 février 2004

L’enquête suisse sur Parmalat s’étend au blanchiment d’argent


Vue aérienne de Berne, siège du Ministère public de la confédération suisse

GENEVE (AFP) - La justice suisse a ouvert une enquête pour blanchiment d’argent en liaison avec la faillite du géant agro-alimentaire italien Parmalat.

"Il y a une enquête pour blanchiment de la part du ministère public (procureur, ndlr) qui concerne Parmalat", a déclaré la porte-parole du procureur fédéral, Andrea Sadecky.

Andrea Sadecky

Des banques suisses ont alerté les autorités à propos de certains comptes qu’elles soupçonnent d’être liés à un réseau mondial de détournement de fonds mis en place par les anciens dirigeants de Parmalat.


"On a eu des communications de certaines banques concernant cette affaire", a déclaré une porte-parole de l’Autorité de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment d’argent.

Cette enquête fait suite à une autre investigation lancée par la Commission fédérale des banques, qui a confirmé samedi qu’elle examinait les liens entre la société Geslat, filiale suisse de Parmalat, et une société financière suisse, Credito Privato Commerciale (CPC).

L’un des administrateur de Geslat était jusqu’il y a quelques mois également administrateur du CPC, et les bureaux des deux sociétés se trouvaient dans le même immeuble à Lugano (sud), à quelques kilomètres de la frontière italienne.

Selon la presse helvétique, une plainte a été déposée aux Etats-Unis par des investisseurs américains contre Geslat, qui aurait servi d’intermédiaire au groupe italien dans l’octroi d’un prêt frauduleux de la banque américaine Citigroup.

Le siège de Citigroup, à New York

La nouvelle direction de Parmalat a révélé que l’endettement de l’entreprise s’élève à 14,3 milliards d’euros, ce qui est huit fois supérieur à celui admis jusque là et qui ferait de Parmalat le plus gros scandale financier jamais vu en Europe.

© AFP Agence France-Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source