retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (13ème partie) : Décembre 2004
AFP, 14 décembre 2004

Irak : L’armée américaine incapable d’assurer la sécurité de ses convois de ravitaillement


L’armée de l’Air américaine en Irak va faire appel aux avions cargo C-130 pour remplacer les convois routiers qui sont la cible régulière des attaques de résistants, a annoncé, mardi 14 décembre 2004, le chef d’état-major de l’US Air Force, le général John Jumper.


Le responsable a indiqué avoir été très surpris, lors d’une visite qu’il a effectuée, en novembre 2004, en Irak, de découvrir que les commandants sur le terrain n’avaient pas proposé d’utiliser les moyens aériens pour éviter les attaques à l’explosif sur les routes de la part des résistants. "Nous avons parlé d’une centaine de victimes (blessés ou morts) par mois, victimes de ces attaques. J’ai posé cette simple question : que faison-nous pour éviter que les véhicules prennent la route ? Très franchement, je n’ai pas été satisfait par la réponse", a-t-il dit.

Un proche du général a confié que l’objectif était de transporter, par voie aérienne, l’équivalent du chargement de 1500 à 2000 convois par jour, qui selon lui, reste encore bien loin des besoins logistiques de l’armée américaine en Irak.

En tant que chef d’état-major de l’armée de l’Air, le général Jumper est responsable de l’entraînement et de l’équipement des forces aériennes mais n’est pas en charge des opérations militaires elles-mêmes. "Nous avons 64 avions et ils ont un plan de charge déjà bien fourni. La question est de savoir si ce plan de charge ne pourrait être encore plus important et 64 avions, est-ce suffisant ?", s’est-il interrogé.

Le général Jumper a précisé que des changements de stratégie avaient été opérés pour améliorer la communication entre les commandants des armées de Terre et de l’Air, après en avoir discuté avec les plus hauts responsables militaires en Irak : les généraux John Abizaid et George Casey, ainsi que le chef d’état-major de l’armée de Terre, Peter Schoomaker.

Globalement, les commandants des forces aériennes ont été appelés à trouver les moyens de subvenir aux besoins des troupes par les moyens aériens, quel qu’en soit le coût et malgré les risques supérieurs. "Il y aura une augmentation du risque que les C-130 soient atteints par des missiles terre-air (SAM), mais nous aurons aussi une centaine de victimes de moins chaque mois dans les convois terrestres", a-t-il fait remarquer. Le général Jumper a toutefois admis que l’emploi des avions n’allait pas régler l’ensemble du problème du ravitaillement des troupes, et que d’autres solutions étaient requises pour réduire la menace posée par les attaques des résistants contre les convois terrestres.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source