retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Iran (2ème partie) : Du 1er juillet 2004 au 24 décembre (...)
AP, 22 décembre 2004

L’Iran affirme avoir arrêté plus de dix personnes soupçonnées d’espionnage au profit d’Israël et des Etats-Unis


Vue des installations nucléaires d’Isfahan

TEHERAN (AP) - L’Iran a arrêté plus de dix personnes, dont des responsables militaires et des employés du secteur nucléaire, accusées d’avoir transmis des secrets nucléaires iraniens aux agences de renseignement israéliennes et américaines, a déclaré, mercredi 22 décembre 2004, le ministre du Renseignement, Ali Yunesi.

Iran


Selon l’agence officielle IRNA, qui cite le ministre, ces informations étaient "sans valeur". "Ces gens espionnaient pour le Mossad et la CIA" et ils ont été arrêtés au cours de l’année écoulée, a ajouté Ali Yunesi. Les suspects sont entre les mains du Tribunal révolutionnaire, géré par les "durs" du régime des mollahs et chargé de juger les crimes de sécurité de l’Etat. Leurs identités ne sera pas révélée avant leur procès, a-t-il encore précisé. Selon Ali Yunesi, leur mission principale aurait été de produire des faux et contaminer les activités nucléaires, donc perturber le programme nucléaire, que Téhéran affirme être à des fins uniquement civiles et énergétiques, Washington l’accusant en revanche d’avoir un programme secret d’armement.

Vue des installations nucléaires d’Isfahan

Au début du mois, le ministère avait annoncé l’arrestation d’un espion qui prétendait travailler dans une centrifugeuse nucléaire pour faire douter de la bonne foi de Téhéran, après que le régime a accepté de suspendre l’enrichissement d’uranium, sous la pression internationale.

Vue des installations nucléaires d’Isfahan

Mais selon des diplomates de l’AIEA (Agence internationale à l’énergie atomique de l’ONU), l’Iran compte continuer ces opérations jusqu’en février 2005, qu’elles avait suspendues pendant les pourparlers sur des aides économiques avec les Européens. Téhéran entend se décider dans trois mois pour savoir s’il poursuit la suspension de cet enrichissement, et menace de reprendre toutes ses activités nucléaires, faute de progrès dans les pourparlers, toujours selon les mêmes sources.

Associated Press

Vue des installations nucléaires d’Isfahan

Vue des installations nucléaires d’Isfahan

Vue des installations nucléaires d’Isfahan

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source