retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (13ème partie) : Décembre 2004
AFP, 26 décembre 2004

Irak : Pas de trêve de Noël


Noël n’a pas marqué de trêve en Irak, où 11 personnes ont été tuées, samedi 25 décembre 2004, tandis que les quelque 150000 soldats américains stationnés dans le pays ont reçu les remerciements de leur président, George W. Bush, qui a exprimé sa gratitude pour leurs "sacrifices".


Noël doit être l’occasion de "penser aux hommes et aux femmes de nos forces armées, en particulier à ceux qui sont loin de chez eux", a dit M. Bush, samedi 25 décembre 2004 au soir, dans son allocution radiodiffusée hebdomadaire. "En Afghanistan, en Irak et ailleurs, ces Américains compétents et courageux combattent les ennemis de la liberté et protègent notre pays du danger", a-t-il ajouté. "En apportant la liberté aux opprimés, nos soldats nous aident à remporter la guerre contre le terrorisme et ils défendent la liberté et la sécurité de nous tous", a estimé M. Bush. "Avec leurs familles, (les soldats américains) font de nombreux sacrifices pour la nation et tous les Américains leur en sont profondément reconnaissants", a ajouté le président américain.

En Irak même, la violence n’a pas connu de trêve, samedi 25 décembre 2004 : attentats, enlèvements et arrestations se sont succédé, au lendemain de la visite éclair du ministre de la Défense américain Donald Rumsfeld et d’une nuit de Noël célébrée par les chrétiens irakiens la peur au ventre, dans des églises à demi désertées.

Un interprète irakien de l’armée américaine et sa femme ont été abattus, samedi 25 décembre 2004 au matin, par des hommes armés au sud de la ville de Mossoul, dans le nord de l’Irak.

Dans l’après-midi, cinq Irakiens, dont une femme, ont été tués par l’explosion d’une bombe artisanale placée en bordure d’une route régulièrement fréquentée par les patrouilles américaines, à Samarra. L’explosion a également fait cinq blessés, selon la police.

En pays chiite, dans le centre de l’Irak, trois Irakiens ont été tués, et deux autres blessés, par un attentat à la voiture piégée perpétré entre les villes saintes de Najaf et de Kerbala, selon le Dr Youssef Zahi, chef du dispensaire de Khan al-Nous, à 40 km au nord de Najaf.

Par ailleurs, un homme s’est tué en tentant de placer une bombe sur une route proche de Balad, a indiqué un lieutenant-colonel de la police, Khodeir Abbas.

D’autres attaques ont fait une dizaine de blessés dans le pays. L’une d’elle a visé un bus transportant des membres des forces de l’ordre irakiennes qui a été touché par l’explosion d’une bombe artisanale dans le centre de Mossoul. Le chauffeur, qui venait de déposer les occupants dans l’une de leurs bases, a été tué ou enlevé, selon un responsable de la sécurité.

De son côté, l’armée américaine a annoncé, samedi 25 décembre 2004, avoir arrêté récemment deux Irakiens liés à l’islamiste jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui -l’ennemi public numéro un des Américains en Irak-, dans la ville sunnite de Ramadi, dans l’ouest du pays.

En Turquie, la chaîne de télévision NTV a diffusé une vidéo montrant que l’un des hommes les plus riches du pays ainsi qu’un de ses employés ont été enlevés en Irak par des inconnus. La vidéo, en noir et blanc, montre un homme disant, en turc et en anglais, s’appeler Kahraman Sadikoglu, et être propriétaire d’une entreprise de fret active dans les villes de Bassorah et d’Oum Qasr, dans le sud de l’Irak. Plusieurs ressortissants turcs ont déjà été tués et d’autres enlevés par des groupes armés en Irak. La plupart d’entre eux ont été relâchés après l’engagement pris par leur employeur de cesser leurs activités dans ce pays.

En Irak, les églises ont connu une nette baisse de fréquentation à Noël en raison du climat de peur et des menaces d’attentats. Les chrétiens d’Irak représentent environ 3 % de la population, soit environ 700000 personnes sur un total de 24 millions d’Irakiens, majoritairement musulmans. A Bagdad, la messe de Noël s’est déroulée sous haute sécurité, vendredi 24 décembre 2004 après-midi, et non le soir comme le veut la tradition.

Vendredi 24 décembre 2004 au soir, dans le quartier Mansour, où habitent de nombreux chrétiens, un attentat suicide au camion-citerne piégé a fait huit morts, outre son auteur.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source