retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (2ème partie) : De septembre 2004 à décembre 2004
AFP, 29 décembre 2004

France : Ouverture d’une information judiciaire visant le député Didier Julia


PARIS (AFP) - Le parquet de Paris a ouvert, mercredi 29 décembre 2004, une information judiciaire visant nommément le député UMP Didier Julia, Philippe Brett et Philippe Evanno, pour leur mission parallèle en Irak en vue d’obtenir la libération des otages français.

Cette information judiciaire a été confiée aux juges d’instruction antiterroristes Jean-Louis Bruguière et Marie-Antoinette Houyvet, compétents pour enquêter sur les dossiers ayant trait à la sûreté de l’Etat, a-t-on indiqué de source judiciaire.


Cette instruction, ouverte pour "intelligence avec une puissance étrangère ou avec ses agents de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, notamment à sa diplomatie et à la sauvegarde de sa population", vise les trois hommes et potentiellement toute autre personne ayant été impliquée dans cette mission parallèle. Les deux collaborateurs du député de Seine-et-Marne Didier Julia, Philippe Brett et Philippe Evanno, âgés de 45 ans, devaient être présentés, mercredi 29 décembre 2004 après-midi, au juge Bruguière, en vue de leur éventuelle mise en examen.

Le parquet de Paris a requis leur placement sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer d’autres mis en examen et de quitter le territoire national. Les deux hommes avaient été placés, lundi 27 décembre 2004, en garde à vue, dans les locaux de la Division nationale antiterroriste (DNAT) où ils étaient interrogés.

Quant au député Didier Julia, aucune demande de levée d’immunité parlementaire n’a été envoyée à ce jour au bureau de l’assemblée nationale. Il appartient dorénavant aux juges de formuler une telle demande. Les juges ont toutefois la possibilité de convoquer M. Julia en vue de sa mise en examen : cette procédure les empêcherait toutefois de prendre à son encontre des mesures coercitives, telles qu’un contrôle judiciaire par exemple.

Les deux ex-otages français, les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot, ont été libérés, le mardi 21 décembre 2004, après quatre mois de captivité, et sont arrivés le lendemain en France.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source