retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (14ème partie) : Janvier 2005
AFP, 4 janvier 2005

Irak : Le gouverneur de Bagdad abattu par la résistance


BAGDAD (AFP) - Le gouverneur de Bagdad a été assassiné, mardi 4 janvier 2004 au matin, dans la capitale, où un nouvel attentat au véhicule piégé a coûté la vie à dix personnes, portant à une centaine le nombre de tués dans les violences en Irak depuis le début de l’année.


Le haut responsable, Ali Radi al-Haïdari, et l’un de ses gardes ont été abattus par des hommes armés, ont indiqué le ministère de l’Intérieur et l’hôpital Yarmouk de Bagdad. "Un groupe d’hommes armés a ouvert le feu sur le convoi du gouverneur, pendant qu’il se déplaçait entre les quartiers d’Al-Hourreya et d’Al-Adl, dans l’ouest de Bagdad", selon une source au ministère de l’Intérieur. Les deux hommes sont morts à leur arrivée à l’hôpital Yarmouk, a confirmé cet établissement.

Dans le centre de Bagdad, dix personnes, dont huit policiers, ont été tuées et cinquante-six autres blessées dans un attentat au véhicule piégé contre un quartier général des commandos du ministère de l’Intérieur proche de la Zone verte, le périmètre sécurisé du centre de la capitale. "Dix personnes, dont huit policiers, ont été tuées et cinquante-six autres, des policiers et des civils, ont été blessées", a déclaré une source au ministère de l’Intérieur. Le bâtiment visé se trouve derrière l’un des palais du président déchu Saddam Hussein, non loin de la Zone verte où se trouvent le siège du gouvernement irakien et les ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne.

Lundi 3 janvier, au moins 30 personnes ont été tuées dans une vague d’attentats à Bagdad et au nord de la capitale, où trois Britanniques ont été tués dans une explosion. La veille, des attentats et des attaques de la résistance avaient fait plus de quarante tués, dont dix-huit gardes nationaux. Et, samedi 1er janvier 2005, plus d’une douzaine d’Irakiens avaient été tués dans les violences.

Le ministre irakien de la Défense, Hazem Chaalane, a affirmé, lundi 3 janvier, au Caire, que les élections générales, prévues, le 30 janvier 2005, dans son pays, "pourraient être reportées si les sunnites s’engagent à y participer". "Nous avons demandé à nos frères arabes, notamment à l’Egypte et aux pays du Golfe, d’intervenir auprès des sunnites en Irak pour qu’ils participent aux élections, et si une telle participation nécessite un report des élections, celles-ci pourraient être reportées" a-t-il déclaré.

Interrogé pour savoir si les Etats-Unis accepteraient un report des élections, M. Chaalane a affirmé qu’il était "convaincu que Washington sera heureux que l’opération électorale soit globale avec la participation de tous". "Nous voulons donner une autre chance à nos frères sunnites, même si cela devait impliquer le report du scrutin", a insisté le ministre irakien. Mais les Etats-Unis ont réaffirmé s’en tenir à l’échéance prévue. "Nous croyons savoir que la commission électorale indépendante et le gouvernement intérimaire irakien restent d’avis que ces élections doivent se tenir le 30 janvier 2005, et nous restons sur cette base", a déclaré le département d’Etat. Le principal parti sunnite irakien, le Parti islamique, qui s’est retiré de la course électorale, a affirmé qu’il rejetterait la Constitution élaborée par l’Assemblée issue du scrutin.

Par ailleurs, un Marine américain a été tué, mardi 4 janvier 2005 au matin, dans la province d’Al-Anbar, à l’ouest de Bagdad, a annoncé l’armée américaine.

La résistance irakienne peut compter sur plus de 200000 combattants et sympathisants, a estimé, lundi 3 janvier 2005, un chef du renseignement irakien. "Je crois que le nombre de résistants est supérieur à celui des militaires en Irak. Je crois que la résistance compte plus de 200000 personnes", a déclaré le directeur du service de renseignement irakien, le général Mohamed Abdallah Chahwani. Ce nombre est supérieur aux estimations de l’armée américaine en Irak, qui essaie de réduire la résistance depuis le renversement de Saddam Hussein, en avril 2003. Au total, 150000 soldats américains sont déployés dans le pays.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source