retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (2ème partie) : Février 2004
AFP, 6 février 2004

Proche Orient : Ariel Sharon espère un accord américain sur son plan de retrait des colonies


JERUSALEM (AFP) - Le Premier ministre israélien Ariel Sharon espère obtenir l’appui de Washington à son plan de séparation unilatérale d’avec les Palestiniens qui prévoit le retrait de la plupart des colonies de la bande de Gaza.

Sa popularité était en hausse vendredi, 6 février 2004, après l’annonce du démantèlement de 17 des 21 implantations de Gaza, tandis qu’il semblait avoir de meilleures chances d’échapper à des poursuites judiciaires dans une affaire de corruption.


M. Sharon envisage de demander l’accord des Etats-Unis pour agrandir des colonies en Cisjordanie, en échange d’un retrait de colonies isolées dans ce territoire palestinien occupé et de celles de la bande de Gaza.

"L’une des options envisagées par M. Sharon est de réinstaller les habitants des implantations évacuées dans des colonies" qui devront être agrandies, a déclaré à l’AFP son porte-parole, Assaf Shariv.

M. Sharon doit présenter les grands principes de son "plan de séparation" lors d’une visite prévue à Washington dans les prochaines semaines.

Le vice-Premier ministre israélien Ehud Olmert, en visite à Washington, a estimé que les Américains approuveraient au moins tacitement ce "plan de séparation" qui est selon lui conforme à la "vision" du règlement du conflit du président George W. Bush tel qu’il l’avait présentée en juin 2002.

"Je sors de mes entretiens renforcé dans l’idée que les Etats-Unis ne s’opposent pas à des mesures unilatérales" envisagées par M. Sharon, a déclaré M. Olmert après des entretiens jeudi avec le vice-président Dick Cheney et le secrétaire d’Etat Colin Powell.

De son côté, le chef de l’opposition travailliste en Israël, Shimon Peres, a réaffirmé à la radio publique son soutien à l’évacuation des colonies de Gaza, tout en relevant les "incertitudes" du plan Sharon.

Au plan intérieur, la police et le bureau du procureur général divergeaient sur l’opportunité d’inculper M. Sharon après son interrogatoire jeudi sur une affaire de corruption par des policiers membres de l’unité des enquêtes internationales, dans sa résidence à Jérusalem.

Contrairement au bureau du procureur, la police estime qu’il n’y a pas assez d’indices pour étayer une inculpation, selon une source proche de l’enquête.

La décision reviendra en fin de compte au conseiller juridique du gouvernement, qui fait office de procureur général, Menahem Mazuz. Ce dernier devrait trancher dans les trois mois.

Cet interrogatoire, le deuxième en trois mois, a eu lieu après l’inculpation le 21 janvier de l’homme d’affaires israélien David Appel, soupçonné d’avoir offert un pot-de-vin à M. Sharon via l’un de ses fils, Gilad.

M. Sharon est aussi impliqué dans une affaire à propos d’un prêt de 1,5 million USD que lui a octroyé un "ami personnel", l’homme d’affaires sud-africain Cyril Kern. Ces fonds auraient été utilisés pour rembourser des contributions illégales ayant alimenté la campagne de M. Sharon lors des primaires du parti Likoud en 1999.

En cas d’inculpation, M. Sharon n’aurait d’autre choix que de démissionner, bien que la loi ne l’y oblige pas formellement.

Selon un sondage du quotidien Maariv, 39% des personnes interrogées se disent toutefois satisfaites de sa façon de gérer les affaires du pays -contre 33% il y a une semaine- alors que 50 % sont mécontentes.

Sur le terrain, deux Palestiniens, dont un bébé, ainsi que deux soldats israéliens ont été blessés dans des échanges de tirs dans le camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, selon des sources médicales palestiniennes et militaires israéliennes.

Enfin, selon une source militaire, deux activistes recherchés, l’un du Jihad islamique et l’autre du Hamas, ont été arrêtés en Cisjordanie.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source