retour article original

samedi 25 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (14ème partie) : Janvier 2005
AP, AFP, 9 janvier 2005

Irak : Après un attentat, l’occupant tire au hasard, tuant deux policiers et trois civils, et faisant douze blessés


BAGDAD (AP) - Deux policiers et trois civils irakiens ont été tués, samedi 8 janvier au soir, par des tirs américains, près de Youssoufiyah, à 15 km au sud de Bagdad, après l’explosion d’une bombe au passage d’un convoi militaire américain, a annoncé, dimanche 9 janvier 2005, le ministère de l’Intérieur.


L’explosion s’est produite à proximité d’un poste de contrôle de la police, a ajouté un porte-parole du ministère, le colonel Adan Abdul-Rahman. Les soldats ont alors ouvert le feu. Selon un médecin de l’hôpital Al-Yarmouk, le Dr Anmar Abdul-Hadi, huit personnes ont été tuées et 12 blessés.

L’état-major américain a récemment annoncé un changement de tactique face à ce genre d’attentats. Les patrouilles visées, au lieu de poursuivre leur route après la déflagration, ont désormais pour instructions de s’arrêter et de tenter d’engager le combat contre les auteurs de l’attentat.

Associated Press

Sept militaires ukrainiens et un soldat kazakh morts dans un déminage

Sept militaires ukrainiens et un soldat kazakh sont morts, tandis que sept autres Ukrainiens et quatre Kazakhs ont été blessés, dimanche 9 janvier, dans l’explosion accidentelle d’une bombe qu’ils désamorçaient en Irak, a-t-on appris auprès de l’état-major polonais. "L’accident est intervenu, dimanche 9 janvier 2005 au matin, près de la base de Suvayrah. Une bombe aéroportée retrouvée lors du déminage de la zone a explosé accidentellement au moment où les soldats s’apprêtaient à la détruire", a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’état-major, le colonel Zdzieslaw Gnatowski. Les soldats blessés ont été transportés dans un hôpital à Bagdad.

Plus de 1600 soldats ukrainiens sont déployés, depuis août 2003, dans la province chiite de Wassit, placée sous le commandement des forces polonaises. "Le commandant polonais de la division multinationale dont font partie les Ukrainiens et les Kazakhs, le général Andrzej Ekiert, a ordonné l’arrêt des opérations de déminage le temps d’élucider les causes exactes de l’explosion", a indiqué le colonel Gnatowski. Le ministre polonais de la Défense, Jerzy Szmajdzinski, et le chef de l’état-major polonais, le général Czeslaw Piatas, ont transmis leurs condoléances aux familles des victimes de l’accident et aux gouvernements ukrainien et kazakh, selon un communiqué officiel.

En décembre 2004, le parlement ukrainien avait approuvé une résolution demandant au président sortant, Léonid Koutchma, le retrait des soldats ukrainiens déployés en Irak dans le cadre de la coalition. L’Ukraine avait annoncé, en septembre 2004, qu’elle comptait "retirer graduellement ses soldats d’Irak", mais sans fixer de délai.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source