retour article original

dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Iran (1ère partie) : Du 12 janvier 2004 au 23 juin 2004
Le Monde, AFP, 7 février 2004

Iran : Mohammad Khatami accepte d’organiser les élections, malgré l’invalidation de nombreuses candidatures


Au centre, l’Iran, vu par satellite

Le président réformateur se plie aux ordres de l’ayatollah Ali Khamenei. Les législatives auront lieu le 20 février 2004. Après réexamen, le Conseil des gardiens de la constitution (conservateur) n’a pourtant validé que 206 candidatures, sur les 2 500 qu’il avait refusées.


Le président réformateur iranien Mohammad Khatami s’est résigné, malgré l’inflexibilité des conservateurs sur les candidatures.

Mohammad Khatami

Dans une lettre au Guide suprême Ali Khamenei, écrite avec le chef du Parlement Mehdi Karroubi, réformateur comme lui, il écrit que "Bien que le Conseil des gardiens de la constitution soit allé à l’encontre des recommandations du Guide suprême, nous organiserons les élections à la date prévue" du 20 février, "conformément à ses ordres".

Mehdi Karroubi

Le Conseil des gardiens de la constitution, institution conservatrice ayant la haute main sur la validation des candidatures, n’a pourtant repêché que 206 prétendants environ, sur les 2500 qu’il avait désavoués une semaine plus tôt. Il a, comme prévu, confirmé l’élimination de toutes les personnalités dont les réformateurs espéraient la requalification, à commencer par le frère du président et chef du principal parti réformateur, Mohammad Reza Khatami, selon la liste publiée par l’agence estudiantine Isna.

Mohammad Reza Khatami

Réexamen des dossiers

Devant la menace d’un ajournement inédit du scrutin, brandie par le gouvernement Khatami, l’ayatollah Ali Khamenei avait ordonné mercredi que le calendrier soit respecté. Il a aussi ordonné au Conseil des gardiens de la constitution, pour la seconde fois, de réexaminer les dossiers. Mais comme la première fois, le Conseil, composé de 12 membres désignés pour une moitié par le Guide et proposés pour l’autre par la justice conservatrice, ne s’est guère fait plus conciliant.

Ali Khamenei

Le 30 janvier 2004, il avait même porté de 83 à 87 le nombre de députés sortants interdits de se représenter. Il est revenu sur son jugement initial en faveur de 12 parlementaires sortants. Mais, outre Mohammad Reza Khatami, il a exclu des personnalités comme Mohsen Armin, Mohsen Mirdamadi et Elaheh Koulaie.

Mohsen Mirdamadi

Le Conseil précise dans un communiqué "qu’(il) ne faisait que remplir son devoir et qu’il existe dans ce pays un organe qui résiste à ceux qui, au sein du pouvoir, essaient d’imposer leur volonté par la force". Il accuse le gouvernement "d’insulter" les candidats qu’il a approuvés, ne se préoccupant que d’un "petit nombre" d’éliminés.

Menace d’abstention

MM. Khatami et Karroubi estiment, dans leur lettre, que l’exclusion d’un grand nombre de candidats "va rendre les élections moins concurrentielles et diminuer l’intérêt du peuple à aller voter".

Depuis des semaines, la radio-télévision d’Etat et les conservateurs appellent des électeurs désabusés à aller voter, le 20 février 2004, devant la menace d’une abstention aussi forte qu’aux municipales de février 2003.

Mais le Front de la participation a décidé de boycotter le scrutin. L’autre parti à la pointe de la revendication réformatrice, l’Organisation des Moudjahidine de la révolution islamique fera de même, selon l’un de ses dirigeants, Mohsen Armin.

Mohsen Armin

L’Association des religieux combattants, la formation de MM. Khatami et Karroubi, devait prendre se décision dans la soirée. Interrogée par l’AFP, elle a indiqué que tous ses candidats, six ou sept, avaient été approuvés. L’un d’eux, l’hodjatoleslam Rassoul Montajabnia, compte au nombre des repêchés.

Avec AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source