retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
ATS, 16 janvier 2005

Etats-Unis : Charles Graner, principal meneur des sévices infligés à des détenus de la prison d’Abou Ghraib, en Irak, a été condamné à dix ans de prison


FORT HOOD - Le soldat américain Charles Graner, principal meneur des sévices infligés à des détenus de la prison d’Abou Ghraib, en Irak, a été condamné à dix ans de prison. A l’annonce du verdict, sa mère a demandé que ses supérieurs soient aussi jugés.


Charles Graner, âgé de 36 ans, était caporal de la police militaire au moment des faits. Vendredi 14 janvier, le jury d’une cour martiale du Texas, composé de dix officiers ayant servi en Irak et en Afghanistan, l’avait reconnu coupable de dix chefs d’accusation. Le soldat encourait au maximum 15 ans de prison. Prononcée samedi 15 janvier 2005, la peine de 10 ans de prison est assortie du renvoi de Charles Graner de l’armée, pour manquement à l’honneur, et de la confiscation de ses soldes.

Le soldat a été condamné pour mauvais traitements infligés aux détenus, incapacité à les protéger contre des abus, cruauté, agression et actes d’indécence. Ces accusations ont été étayées par des photos qui ont fait scandale dans le monde entier et terni l’image des Etats-Unis lorsqu’elles ont été rendues publiques. Charles Graner avait notamment contraint des prisonniers irakiens d’Abou Ghraib à composer, nus, une pyramide humaine, à se masturber devant leur geôliers ou à mimer des scènes de fellation. Prié de dire s’il regrettait ses actes, il a observé un moment de silence avant de répondre : « Peut-être avez vous oublié qu’une guerre à lieu. Il y a toujours des choses pas belles qui se passent pendant les guerres ».

Le militaire a reconnu qu’il avait pu agir de façon « criminelle ». Mais il a affirmé qu’il s’était plusieurs fois plaint à ses supérieurs des méthodes qu’il devait appliquer. Il a cité les noms de plusieurs de ses supérieurs auprès desquels il dit avoir protesté contre les mauvais traitements infligés aux détenus.

Ancien gardien de prison dans le civil, Charles Graner est le premier militaire américain a être jugé par une cour martiale aux Etats-Unis pour l’affaire de la prison d’Abou Ghraib. La première classe Lynndie England, avec laquelle Charles Graner a eu un enfant et qui apparaît sur un cliché où elle tient en laisse un prisonnier irakien, devrait être jugée prochainement.

Alors que Charles Graner quittait le tribunal de Fort Hood, menotté et les fers aux pieds, sa mère, Irma Graner, a déclaré qu’il a été puni « pour quelque chose qu’on lui a demandé de faire ». Elle a souhaité que ses supérieurs soient aussi traduits en justice.

Agence télégraphique suisse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source