retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (14ème partie) : Janvier 2005
AFP, 16 janvier 2005

Irak : Mesures de sécurité exceptionnelles pour les élections


BAGDAD (AFP) - Le gouvernement irakien a annoncé des mesures de sécurité exceptionnelles pour les élections générales prévues le 30 janvier 2005, au moment où les attaques contre les forces américaines et les policiers irakiens se succèdent sans répit à deux semaines du scrutin.


"Notre plan est de sécuriser tous les bureaux de vote et les électeurs. Il y aura un périmètre de sécurité et nous sommes en train d’étudier la distance entre les centres de vote et la circulation automobile", a déclaré à la presse le secrétaire d’Etat pour les gouvernorats Waël Abdel Latif. "Le plan de sécurité concerne toutes les provinces, tous les quartiers (de la capitale) et tous les centres de vote (...) Les mouvement des véhicules seront limités entre et dans les provinces, et entre les différents quartiers de la capitale", a-t-il ajouté. M. Abdel Latif a annoncé que des jours fériés seraient décrétés dans tout l’Irak à l’occasion des élections, mais que leur date "sera annoncée plus tard par le Premier ministre" Iyad Allaoui. "La situation est très calme dans 14 provinces et même dans les quatre autres provinces, le gouvernement s’attend à une importante participation. Il tient des discussions avec des chefs de tribus et des partis politiques, ainsi que des personnalités locales pour obtenir la plus large participation possible", a-t-il souligné. Les quatre provinces en question sont les provinces sunnites d’Al-Anbar, Ninive, Salaheddine et Diyala, où la résistance est très présente.

Pour sa part, le président de la Commission électorale, Abdel Hussein Al-Hindaoui, a indiqué que "dans 16 provinces, l’enregistrement des électeurs s’est déroulé normalement. Pour les provinces de Mossoul et d’Al-Anbar, la commission électorale a autorisé exceptionnellement ceux qui ont le droit de vote à s’inscrire et à voter le jour même du scrutin".

Les responsables et commandants américains à Bagdad ont déclaré s’attendre à une vague de violence dans la capitale, le 30 janvier 2005. "Si un terroriste a réussi à pénétrer dans le camp à Mossoul, à faire exploser une bombe et à tuer des soldats américains, il est certain qu’un insurgé va faire tout son possible pour pénétrer" dans un bureau de vote, a souligné devant la presse le général Joffrey Hammond, commandant-adjoint des forces américaines dans la capitale. Il faisait allusion à l’attentat suicide qui a coûté la vie à 22 personnes, dont 14 soldats américains, le 21 décembre 2004, dans un camp militaire de cette ville.

Un haut responsable de l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad, qui a requis l’anonymat, a estimé pour sa part que dans les quartiers de l’est et de l’ouest de la capitale, le taux de participation serait probablement faible en raison des menaces des résistants.

Illustrant les violences, cinq soldats irakiens et un policier ont été tués dans trois attaques dans les régions de Samarra et de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, tandis qu’un Marine américain a été tué au combat au sud de Bagdad.

Treize corps d’Irakiens portant des impacts de balles tirées à bout portant ont été retrouvés, samedi 15 janvier 2005, dans la région de Latifiya, à 40 km au sud de Bagdad, selon des témoins. La découverte de corps de personnes assassinées et accusées de collaboration avec les forces d’occupation américaines est devenu un phénomène quasi-quotidien en Irak.

Aux Etats-Unis, le soldat américain Charles Graner, considéré comme le principal responsable des sévices infligés à des détenus irakiens dans la prison d’Abou Ghraib, a été condamné samedi à dix années de prison et à la radiation de l’armée par la cour martiale de Fort Hood.

Enfin, selon un rapport du British Museum, les armées américaine et polonaise ont causé des "dégâts substantiels" sur le site de l’antique cité de Babylone en Irak.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source