retour article original

vendredi 1er août 2014
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AFP, 21 janvier 2005

Proche Orient : Israël menace de "frapper très durement" si les tirs palestiniens reprennent


Des blindés israéliens à Mefalsim, le 20 janvier 2005

Israël "frappera très durement" si les Palestiniens reprennent leurs tirs de roquettes et d’obus de mortiers en dépit du déploiement de policier palestiniens dans la nord de la bande de Gaza, a prévenu, vendredi 21 janvier 2005, le vice-ministre de la Défense, Zeev Boïm.

Des blindés israéliens à Mefalsim, le 20 janvier 2005


"Nos forces dans la bande de Gaza sont en état d’alerte, elles ont reçu des instructions très claires de recommencer à frapper si les tirs de roquettes et d’obus de mortier continuent, et si c’est le cas, nous frapperons très durement", a affirmé M. Boïm à la radio publique. "Cette fois-ci, nous ne permettrons pas que l’on pointe un doigt accusateur vers nous si Abou Mazen (Mahmoud Abbas, le dirigeant palestinien) échoue", a ajouté le vice-ministre. "Nous avons autorisé le déploiement des (policiers) palestiniens (dans le nord de la bande de Gaza) en espérant qu’il y aura un développement positif", a ajouté M. Boïm.

Des blindés israéliens à Mefalsim, le 20 janvier 2005

Les responsables israéliens ont donné, jeudi 20 janvier 2005, leur feu vert au déploiement de forces palestiniennes dans le nord de la bande de Gaza, en vue de tenter de mettre fin aux tirs de roquettes vers le sud d’Israël. Celles-ci avaient commencé, en conséquence, leur déploiement, dans l’après-midi, et contrôlaient des voitures, à la recherche d’armes éventuelles.

Une adolescente palestinienne tuée par l’armée israélienne, à la morgue de l’hôpital Najar, à Rafah, le 20 janvier 2005

Tout en acceptant une reprise, mercredi 19 janvier, des contacts sécuritaires avec l’Autorité palestinienne, le cabinet israélien a donné son accord de principe à une opération de grande envergure dans la bande de Gaza, si les attaques palestiniennes devaient se poursuivre. Israël avait gelé ces contacts, le 13 janvier, après une attaque qui avait coûté la vie à six Israéliens dans la bande de Gaza. Le 18 janvier 2005, un agent du Shin Beth, le service de sécurité intérieur israélien, y a été tué dans un attentat suicide.

Vue du point de passage israélien de Karni, le 13 janvier 2005

Des policiers palestiniens armés ont commencé à contrôler, vendredi 21 janvier 2005 au matin, des voitures dans le nord de la bande de Gaza, à la suite de l’ordre donné M. Abbas de faire cesser les attaques anti-israéliennes, a constaté un correspondant de l’AFP. Des membres du service de la Sécurité nationale fouillaient des véhicules à la recherche d’armes près d’Erez, le principal point de passage entre la bande de Gaza et Israël. En tout, 2500 policiers palestiniens devraient se déployer dans l’ensemble de la bande de Gaza, ont indiqué des responsables palestiniens.

Scène de rue à Jérusalem, le 20 janvier 2005

M. Abbas, qui se trouvait, vendredi 21 janvier, à Gaza, a pour sa part entamé, depuis mardi 18 janvier 2005, des négociations avec les groupes armés dont le Hamas et le Jihad islamique, les deux principales formations islamistes, pour tenter de les convaincre de cesser leurs attaques anti-israéliennes.

Agence France Presse

Scène de rue à Jérusalem, le 20 janvier 2005

Mahmoud Abbas

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source