retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AP, 24 janvier 2005

Proche Orient : L’Autorité palestinienne et les organisations résistantes sont parvenues à un accord sur une trêve


Un blindé israélien à Ramallah

RAMALLAH, Cisjordanie (AP) - Les organisations militantes palestiniennes ont accepté d’arrêter leurs actions, alors qu’elles sont sur le point de négocier un accord final de cessez-le-feu avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et ces mêmes organisations attendent la réponse israélienne à leur initiative, a annoncé un haut responsable palestinien, lundi 24 janvier 2005.

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Ramallah


Ziad Abou Amr, le responsable palestinien chargé des négociations avec les résistants palestiniens, a précisé que « les partis palestiniens ont accepté de calmer la situation et nous attendons de voir si Israël est prêt à répondre à cela avant d’annoncer une trêve ». Abou Amr s’exprimait sur les ondes de la Voix de la Palestine quelques heures après que Mahmoud Abbas ait déclaré, dans une interview télévisée, qu’il était proche d’un accord de cessez-le-feu avec les organisations militantes. « Ils (les groupes résistants) ont calmé les choses sur le terrain depuis quelques jours et ils vont continuer à le faire quelque temps encore pour voir si Israël est prêt à accepter leurs demander et respecter une trêve », a dit Abou Amr.

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Ramallah

Selon le responsable palestinien, il appartient à présent à l’Etat hébreu de prendre des mesures concrètes, y compris le retrait de ses troupes des villes palestiniennes, l’arrêt des opérations militaires, la destruction de maisons et l’arrêt des raids d’interpellations. En outre, a ajouté Abou Amr, les Palestiniens veulent également une libération de prisonniers des prisons israéliennes. « Ce qui s’est passé jusqu’à présent, c’est une entente palestino-palestinienne, dans le cadre du dialogue visant à obtenir à un accord global national qui inclut des réformes, un partenariat politique et une trêve », a souligné Abou Amr.

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Ramallah

Dimanche 23 janvier 2005, le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, et son ministre de la Défense, Shaul Mofaz, avaient suscité un nouvel espoir de trêve, après plus de quatre années de conflit armé, en annonçant que l’armée israélienne était disposée à arrêter toute opération militaire contre les résistants palestiniens si ceux-ci suspendent leurs actions hostiles.

Le bureau du maire de Ramallah, après le passage des Israéliens

Lundi 24 janvier 2005, un haut responsable israélien qui a requis l’anonymat a déclaré qu’Israël était prêt à étudier une libération de prisonniers palestiniens, dans le cadre de discussions formelles avec les dirigeants palestiniens. Il n’a pas donné plus de précisions.

Associated Press

Des policiers palestiniens à Beit Lahiya, le 23 janvier 2005

Des Palestiniens manifestent leur soutien au déploiement de policiers visant à empêcher les tirs de roquettes contre les colonies israéliennes, à Beit Lahiya, le 23 janvier 2005

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source