retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
AFP, 9 février 2004

Irak : un document d’Al-Qaïda appelle à un conflit entre sunnites et chiites


BAGDAD (AFP) - La coalition en Irak a confirmé lundi l’existence d’un document lié à Al-Qaïda qui appelle au déclenchement d’un conflit entre sunnites et chiites en Irak, tandis que les compagnies étrangères basées au Kurdistan ont été priées de cesser leurs activités par crainte d’attentats.


Lors d’une conférence de presse à Bagdad, le général Mark Kimmitt a déclaré que le contenu de ce document était "crédible".

"Il est clair qu’il existe un plan de la part d’éléments extérieurs pour déclencher une guerre civile" en Irak, a-t-il dit.

Le quotidien américain New York Times, citant des responsables américains, avait révélé l’existence de ce document dans son édition de lundi.

Selon ce journal, Abou Moussab al-Zarqaoui, un Jordanien depuis longtemps sous la surveillance des Etats-Unis pour ses liens présumés avec Al-Qaïda, a écrit ce document de 17 pages sans date, appelant les militants du réseau islamiste à agir en vue de susciter des violences intercommunautaires.

Le porte-parole de la coalition dirigée par les Etats-Unis, Dan Senor, a indiqué, lors de la même conférence de presse, que ce document avait été saisi lors d’un raid à Bagdad, dans une cache d’Al-Qaïda avant d’avoir pu être sorti d’Irak.

Le document, traduit par les autorités américaines, déplore qu’Al-Qaïda ne parvienne pas à chasser d’Irak les troupes américaines et suggère d’organiser avant la fin juin une attaque contre les chiites, majoritaires en Irak, afin de susciter une contre-attaque visant la minorité sunnite, a-t-il confirmé.

Selon le New York Times, le Jordanien, supposé agir en Irak, veut ainsi perturber le processus de remise du pouvoir par les forces d’occupation à un gouvernement intérimaire, transfert qui doit avoir lieu avant le 30 juin 2004.

Washington a offert fin 2003 une récompense de cinq millions de dollars pour des informations permettant l’arrestation de Zarqaoui, de son vrai nom Fadel Nazzal al-Khalayleh, l’accusant d’avoir "un lien de longue date avec la direction supérieure d’Al-Qaïda" et de recruter des hommes pour combattre les forces américaines en Irak.

Au Kurdistan, les compagnies étrangères ont été priées de cesser leurs activités par crainte d’attentats.

Le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) a recommandé aux ONG et compagnies étrangères de fermer leurs bureaux jusqu’à nouvel ordre, selon un responsable parlant sous couvert d’anonymat. Selon lui, son parti "a reçu des menaces de groupes islamistes extrémistes annonçant qu’ils allaient frapper les régions kurdes".

Les locaux à Erbil (350 km au nord de Bagdad) des deux principaux partis kurdes irakiens, le PDK et l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) ont été ravagés le 1er février par un double attentat suicide qui a fait 105 morts.

Par ailleurs, la délégation d’experts de l’Onu chargée d’examiner la faisabilité d’un scrutin direct avant l’été, comme le réclament les chiites, a rencontré séparément des membres du Conseil de gouvernement transitoire irakien, nommé par la coalition, dont le chef de l’UPK, Jalal Talabani.

"Nous discutons des élections et des chances de les tenir. Nous nous bornons à écouter sans exprimer d’opinion", a affirmé à l’AFP le porte-parole de la mission Ahmad Fawzi.

"Nous sommes ici pour une mission d’enquête pour voir s’il est envisageable de tenir un scrutin avant le transfert de pouvoir" de la coalition à l’autorité intérimaire le 30 juin et "quels sont les mécanismes pouvant permettre que des élections aient lieu", a-t-il ajouté. "Et, en cas d’impossibilité, quelles sont les alternatives aux yeux des Irakiens", a-t-il dit.

A New York, le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a estimé que le travail de son équipe en Irak se déroulait "extrêmement bien", et a dit espérer être "en mesure de faire un rapport à la coalition et au Conseil de gouvernement provisoire avant la fin de février".

Enfin, selon l’armée américaine, deux GI’s ont été tués lundi en Irak en manipulant des explosifs.

AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source