retour article original

lundi 22 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AFP, 2 février 2005

Proche Orient : Israël prêt à suspendre les poursuites contre des Palestiniens recherchés


Vue de la colonie israélienne d’El Sinai, dans la bande de Gaza, le 1er février 2005

Israël est disposé à suspendre ses poursuites contre les Palestiniens recherchés acceptant de baisser les armes, dans le cadre de "gestes" envers le dirigeant palestinien, Mahmoud Abbas, a indiqué, mercredi 2 février 2005, un responsable israélien.

Manifestation contre la construction du Mur israélien, à Yatta, le 1er février 2005


"Il faut donner une chance à Abou Mazen (Mahmoud Abbas), en suspendant nos opérations contre les Palestiniens recherchés, mais il ne s’agit que d’un gel, par d’une amnistie", a affirmé, à la radio militaire, Amos Gilad, conseiller pour les affaires politiques du ministre de la Défense, Shaoul Mofaz. "Mais si ces Palestiniens recherchés recommencent à se livrer à des activités terroristes, nous reprendrons nos opérations offensives contre eux", a ajouté le général de réserve Amos Gilad. Ce responsable s’est également félicité de la "très forte baisse intervenue dans les attaques terroristes ces derniers jours", qu’il a attribuée à l’arrangement sur une "période d’accalmie" conclu entre les groupes résistants palestiniens et M. Abbas. "Nous devons prendre des mesures courageuses pour avoir un partenaire crédible", a ajouté Amos Gilad.

Un taxi palestinien au poste de frontière de Rafah, le 1er février 2005

Selon les médias, Israël et l’Autorité palestinienne ont accepté de constituer une commission conjointe qui traitera des cas des Palestiniens recherchés. Cette commission devrait se réunir la semaine prochaine, après l’aval que doit donner, jeudi 3 février 2005, le cabinet de sécurité. Cette mesure en faveur des Palestiniens recherchés constitue l’une de celles que devrait annoncer le Premier ministre, Ariel Sharon, lors de la visite, dimanche 6 janvier, dans la région, de la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, et avant un sommet avec M. Abbas, mardi 8 février 2005, ont ajouté les médias. Parmi ces "gestes" figurent le retrait de cinq villes de Cisjordanie et la libération de plusieurs centaines détenus Palestiniens (sur environ 8000 au total).

Un Palestinien détenu dans une prision israélienne

Aux termes des arrangements envisagés, Israël s’engagera à ne pas s’en prendre aux Palestiniens recherchés qui accepteront de remettre leurs armes, de rester dans leur ville en se soumettant au contrôle des services de sécurité palestiniens. Selon la radio militaire, le Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien serait réticent à donner son aval à cet arrangement pour les Palestiniens recherchés "ayant du sang sur les mains". La télévision publique avait pour sa part fait état de 300 Palestiniens recherchés qui pourraient être concernés.

Un policier palestinien inspecte une voiture, au point de passage entre l’Egypte et la bande de Gaza, à Rafah, le 1er février 2005

A de nombreuses reprises, M. Abbas s’est engagé à protéger les Palestiniens recherchés de la vindicte d’Israël. Les membres de mouvements armés tels que les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, un groupe lié au Fatah de M. Abbas, ont accepté de suspendre leurs attaques anti-israéliennes en posant comme condition que leur sécurité soit assurée.

Mahmoud Abbas

Le chef d’état-major israélien le général Moshe Yaalon avait déjà fait un geste, vendredi 28 janvier 2005, en annonçant l’arrêt des opérations "offensives" dans la bande de Gaza, à la suite du déploiement de plusieurs milliers de policiers palestiniens dans ce territoire. En ce qui concerne la Cisjordanie, le chef d’état-major avait indiqué que les opérations de "liquidations ciblées" se poursuivraient contre "des groupes terroristes actifs", mais uniquement avec son aval personnel. Jusqu’à présent, ce genre d’opérations pouvait être décidé par les officiers supérieurs sur le terrain.

Agence France Presse

Moshe Yaalon

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source