retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
ATS, 4 février 2005

Proche Orient : Situation « catastrophique » dans les territoires occupés


Un adolescent palestinien arrêté par l’armée israélienne, avec une ceinture d’explosifs, au point de contrôle de Hawara, le 3 février 2005

JÉRUSALEM - Micheline Calmy-Rey a déploré la situation économique « catastrophique » dans les territoires palestiniens. Au deuxième jour de sa visite au Proche-Orient, la cheffe du Département fédéral suisse des Affaires étrangères (DFAE) a souligné l’urgence d’instaurer le dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Un adolescent palestinien arrêté par l’armée israélienne, avec une ceinture d’explosifs, au point de contrôle de Hawara, le 3 février 2005


S’exprimant devant la presse, à Jérusalem-Est, en fin de journée, Mme Calmy-Rey a relevé qu’il s’agissait de sa première visite dans la région. « J’ai eu l’occasion de découvrir les check-points, l’extension des colonies... Pour moi, ce qui prédomine c’est l’image économique catastrophique », a-t-elle déclaré. Selon l’Applied Research Institut Jerusalem, un institut de recherche palestinien, le chômage atteint entre 60 % et 70 % de la population active dans les Territoires.

Micheline Calmy-Rey

Devant la presse, Mme Calmy-Rey a estimé qu’il y avait « urgence » à ce que le dialogue s’instaure entre Israéliens et Palestiniens. Quand on compare la carte de 1947 et celle d’aujourd’hui, « on comprend mieux ce sentiment d’urgence », a relevé la cheffe de la diplomatie suisse, faisant allusion à la colonisation. La conseillère fédérale a pu se rendre compte, dans la journée, de la situation explosive à Hébron (Cisjordanie), où quelque 700 colons israéliens vivent au milieu de 120000 Palestiniens.

Des Palestiniens protestent contre la confiscation de leurs terres par les Israéliens, à Harass, le 4 février 2005

Lors de son point de presse, vendredi 4 février 2005 au soir, Mme Calmy-Rey a insisté sur « l’agenda humanitaire » dans la recherche de la paix. « En Palestine, il y a une très forte attente de la Suisse qui est dépositaire des Conventions de Genève », a relevé la conseillère fédérale.

Des soldats israéliens à Hebron, le 3 février 2005

Interrogée sur l’Initiative de Genève, la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères a relevé que ce plan de paix soutenu par la Suisse avait eu une « bonne visibilité sur la scène internationale ». Mme Calmy-Rey a répété avoir demandé au président palestinien, Mahmoud Abbas, qu’elle a rencontré, jeudi 3 février au soir, de mentionner l’Initiative lors de son sommet avec Ariel Sharon, mardi 8 février 2005, à Charm El-Cheik, en Egypte. « Il a paru convaincu », a-t-elle indiqué.

Mahmoud Abbas

En marge de ses rencontres politiques, Mme Calmy-Rey a fait une halte, vendredi 4 février 2005, à Hébron, au siège de la Mission d’observation internationale (TIPH), dont une membre, la Suissesse Catherine Berruex, avait été tuée, fin mars 2002. La conseillère fédérale a déposé une gerbe sur les stèles commémorant le souvenir de la jeune Vaudoise et d’un collègue turc abattu dans le même incident.

Agence France Presse

Catherine Berruex

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source