retour article original

jeudi 22 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AFP, 5 février 2005

Proche-Orient : Mahmoud Abbas réunit le Conseil révolutionnaire du Fatah


Vue de Jerusalem

GAZA (AFP) - Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a réuni, samedi 5 février, à Gaza, le Conseil révolutionnaire du Fatah, principal mouvement palestinien, pour évoquer ses contacts avec Israël et sa rencontre prévue, mardi 8 février 2005, avec le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, au sommet de Charm el-Cheikh, en Egypte.

La réunion du Conseil révolutionnaire du Fatah, à Gaza City, le 5 février 2005


Ce sommet, censé relancer les efforts de paix, est le premier du genre depuis l’élection, le 9 janvier, de Mahmoud Abbas à la présidence de l’Autorité palestinienne, et doit se tenir sous l’égide du président égyptien, Hosni Moubarak, en présence du souverain jordanien Abdallah 2. "Le Conseil révolutionnaire tient (samedi 5 février 2005) une importante réunion en présence d’Abou Mazen (surnom de M. Abbas) pour discuter du sommet, des questions politiques et sécuritaires et des résultats des contacts avec Israël", a dit Nabil Abou Roudeina, porte-parole de l’Autorité palestinienne. Le Conseil révolutionnaire, une instance intermédiaire du Fatah, compte 129 membres, et plus d’une centaine d’entre eux participaient aux débats.

Mahmoud Abbas

Vendredi 4 janvier, M. Abbas avait rencontré les douze membres du Comité central du Fatah, l’instance suprême du mouvement, qui doivent reprendre leurs discussions, dimanche 6 février 2005, également à propos du sommet en Egypte. "Nous entendons oeuvrer afin qu’un cessez-le-feu mutuel soit proclamé par les Palestiniens et Israël au sommet de Charm el-Cheikh", a ajouté M. Abou Roudeina. "Nous demandons d’autre part la libération de tous les 8000 prisonniers palestiniens détenus par Israël et espérons pouvoir régler dans les 48 heures les divergences à cet égard", a-t-il poursuivi.

Manifestation pour la libération des Palestinien détenus en Israël, à Gaza City, le 5 février 2005

Le cabinet restreint israélien a donné, jeudi 3 février 2005, son feu vert pour la libération de 900 prisonniers palestiniens. Selon la radio de l’armée, un premier contingent de 500 détenus devrait être relâché après le sommet de Charm el-Cheikh, et 400 autres trois mois plus tard.

Un Palestinien détenu en Israël

M. Abou Roudeina a encore dit que les Palestiniens "exigent le retrait israélien des villes palestiniennes de Cisjordanie, et veulent appliquer la "Feuille de route", un plan international de paix qui prévoit la fin de la violence, le gel de la colonisation juive et la création d’un Etat palestinien. Enfin, M. Abou Roudeina a précisé que "la réunion de samedi 5 février, à Gaza, vise aussi à préparer le Fatah à ses élections internes", le 4 août, et aux élections du 17 juillet 2005 pour le Conseil législatif palestinien (CLP - Parlement).

Des Palestiniens protestent contre la confiscation de leurs terres par les Israéliens, à Harass, le 4 février 2005

Le cabinet restreint israélien a aussi donné, jeudi 3 février, son accord de principe pour le retrait de l’armée de cinq villes de Cisjordanie et leur transfert à l’Autorité palestinienne. Selon la radio publique israélienne, Dov Weisglass, conseiller de M. Sharon, doit se rendre, dimanche 6 février, au Caire, pour établir la liste des points d’accord israélo-palestiniens en vue du sommet du 8 février 2005.

Des soldats israéliens à Hebron

Tout en ordonnant à 4000 policiers palestiniens de se déployer dans la bande de Gaza pour empêcher des attentats anti-israéliens, M. Abbas a convaincu les groupes armés palestiniens radicaux d’observer "une période d’accalmie". M. Sharon a cependant reproché, vendredi 4 février 2005, à l’Autorité palestinienne, de n’avoir pris "aucune mesure significative dans la guerre contre le terrorisme".

Ariel Sharon

Ces développements surviennent alors que la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, et la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, doivent arriver, dimanche 6 février, dans la région. La ministre suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, s’y trouve déjà, et son homologue français, Michel Barnier, y est attendu lundi 7 février 2005.

Un jeune palestinien arrêté avec une ceinture d’explosifs, à Hawara, le 3 février 2005

Sur le terrain, des obus de mortiers ont été tirés, dans la nuit de vendredi 4 février à samedi 5 février 2005, sans faire de blessé, contre une colonie du sud de la bande de Gaza. Et à Naplouse (Cisjordanie), l’armée a arrêté deux résistants palestiniens recherchés, selon une source militaire israélienne.

Agence France Presse

Un jeune palestinien arrêté avec une ceinture d’explosifs, à Hawara, le 3 février 2005

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source