retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (15ème partie) : Février 2005
AP, AFP, 11 février 2005

Irak : Au moins 50 morts en une journée


BAGDAD (AP) - Les actions de la résistance irakienne, qui connaissent une nette recrudescence depuis les élections générales du 30 janvier, ont coûté la vie à au moins 50 personnes, jeudi 10 février 2005, selon un bilan provisoire établi par les autorités.


A Bagdad, une voiture piégée a explosé sur la place Tahir, dans un quartier commerçant au coeur de la capitale, quelques instants après le passage d’un convoi militaire américain, tuant au moins deux Irakiens et en blessant deux autres, selon l’armée américaine. Les autres actes de violence visaient essentiellement des membres des forces de sécurité irakiennes.

L’attaque la plus meurtrière s’est produite à Salman Pak, à 20 km au sud-est de Bagdad, où une bataille de deux heures entre forces de l’ordre et résistants a fait quatorze morts, soixante-cinq blessés et six disparus dans les rangs de la police, et quatre tués côté résistants, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. L’armée américaine a participé à l’évacuation des victimes.

Les corps de vingt chauffeurs routiers irakiens ont par ailleurs été retrouvés, une balle dans la tête et les mains nouées dans le dos, selon la police. Certains d’entre eux travaillaient directement pour le gouvernement.

D’autres incidents sanglants ont été signalés, jeudi 10 février 2005, à Baqouba, au nord de la capitale, à Ramadi, à 110 km plus à l’ouest, dans les villes de Mossoul et Kirkouk, dans le nord du pays, ainsi que dans le quartier bagdadi de Rahmaniyah, où une explosion s’est produite, en soirée, près d’une mosquée.

Associated Press

Visite surprise de Donald Rumsfeld

Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, est arrivé, vendredi 11 février, à Mossoul (nord de l’Irak), pour une visite non annoncée, pour rendre personnellement hommage à la performance des troupes américaines et irakiennes lors des élections du 30 janvier 2005. Le premier acte de M. Rumsfeld à son arrivée à Mossoul a été de se rendre dans un hôpital de campagne pour y décorer des soldats américains blessés.

Le secrétaire à la Défense venait de Nice dans le sud de la France, où il a participé à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN sur notamment l’entraînement des forces de sécurité irakienne. M. Rumsfeld voulait "rencontrer les commandants (d’unités), remercier les troupes et reconnaître le grand succès des élections irakiennes", a déclaré le porte-parole du Pentagone Lawrence DiRita. Il voulait également se rendre compte personnellement de l’état de l’entraînement des forces irakiennes, a ajouté le porte-parole.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source