retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Suisse (1ère partie) : Du 17 octobre 2003 au 28 mars (...)
Tribune de Genève, 11 février 2004

Genève : Des centaines de retraités descendent dans la rue

Les manifestants ont crié leur ras-le-bol face aux augmentations du coût de la vie

par Élise JACQUESON


Vue de Genève

Hier, mardi 10 février 2004, à 17h, la foule rassemblée à la place du Molard a le cheveu grisonnant, voire carrément blanc. Par centaines, les aînés du canton ont répondu à l’appel de l’Association de défense des retraités (AVIVO) à venir crier leur "ras-le-bol contre les augmentations généralisées". L’association n’avait pas d’autorisation pour manifester place du Molard. Le cortège s’est donc déplacé au rythme des sifflets en direction de la place de la Fusterie en empruntant symboliquement les voies du tram. "Les gens ont voulu marquer le coup", indique Raoul Schrumpf, secrétaire de l’Avivo.

Place de la Fusterie, à Genève


Les inscriptions sur les banderoles traduisent un fort sentiment de colère. "Piégés", "mal-aimés", peut-on lire. La suppression du tarif réduit AVS apparaît comme le principal motif de rassemblement. "L’augmentation du ticket de bus est trop élevée. C’est ridicule de vouloir nous faire acheter un abonnement de chemin de fer pour bénéficier du demi-tarif. Je ne prends jamais le train", s’insurge Louise, 77ans. "Quand on pense qu’ils font des rabais aux fonctionnaires internationaux !", ajoute Fred, 83 ans.

Retraités

Les TPG dans le collimateur

Quant à la carte "temps libre", accordant aux aînés un tarif préférentiel pour autant qu’ils voyagent entre 9h et 16h, Marcel estime que "le grand patron des TPG se moque du monde". "On ne nous veut pas le soir dans les bus", déclare Jacqueline, 71 ans. "Alors qu’on interdise aussi les poussettes à midi ! Chacun doit pouvoir avoir la liberté de se déplacer à sa guise", s’exclame Jean, 73 ans.

Vers 17h15, sous un tonnerre d’applaudissements, Eléonore Zwick-Merchan, présidente de l’Avivo a rappelé qu’ "un tiers des retraités vivaient sur le fil du rasoir". Elle a demandé aux autorités de tenir compte des réalités sociales et dénoncé "la façon dont les TPG et le Conseil d’Etat se renvoyaient la balle concernant la suppression du tarif réduit AVS". La présidente a également souligné le combat de l’Avivo contre la révision de l’AVS et sa solidarité avec tous les gens en situation de précarité. Claude Reymond s’est exprimé en tant que secrétaire de la communauté genevoise d’action syndicale (CGAS).

Froid oblige, les manifestants se sont dispersés vers 17h45. Une délégation des TPG est attendue demain dans les locaux de l’Avivo pour rediscuter des propositions faites mercredi dernier.

Élise JACQUESON

Les Transports publics genevois

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Élise JACQUESON

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source