retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
Le Monde, 11 février 2004

L’Irak frappé par un nouvel attentat meurtrier


Il s’agit du deuxième attentat à la voiture piégée en 24 heures. Mardi, un véhicule avait explosé devant un commissariat de police, au sud de Bagdad, faisant une cinquantaine de morts.

Au moins trente-six recrues de la nouvelle armée irakienne ont été tuées, mercredi matin 11 février à Bagdad, dans un attentat-suicide, selon un dernier bilan, encore provisoire, communiqué par l’armée américaine.


"A 7 h 25 ce matin (5 h 25 à Paris), une voiture piégée a explosé près du centre de recrutement de la nouvelle armée irakienne," dans le sud-est de Bagdad, a indiqué le colonel Ralph Baker, de la 1ère division blindée américaine, présent sur les lieux. "La voiture était chargée de 300 à 500 livres (environ 150 à 250 kg) d’explosifs. C’était un attentat-suicide. La voiture était conduite par un homme seul", a-t-il poursuivi.

Le chef de la police de la circulation de Bagad, le colonel Jassem Saher, qui se trouvait également sur place, a indiqué que le véhicule roulait très lentement devant le centre de recrutement quand il a explosé. Des témoins ont corroboré cette version des faits. "J’étais dans ma voiture et à dix mètres de moi, il y avait une autre voiture qui roulait lentement. Tout à coup elle, a explosé et ma voiture a été projetée contre un arbre", a raconté Hammad Jassem, 30 ans, blessé au visage par des éclats de vitre.

La police irakienne ciblée

Cette attaque survient au lendemain d’un attentat qui a fait au moins 55 morts devant le commissariat de police d’Iskandariya, à 45 kilomètres au sud de Bagdad, où des centaines de personnes étaient venues s’engager.

Les nouvelles forces de sécurité irakiennes, principalement la police, sont particulièrement visées par les attaques, au moment où l’armée américaine a annoncé la réduction de sa présence à Bagdad pour permettre à ces forces de sécurité de prendre progressivement le contrôle de la capitale.

"Nous sommes passés de 60 camps à 24 maintenant, et il y en aura huit vers le 1 er mai", a indiqué le 2 février le général Martin Dempsey, commandant de la 1ère division blindée, basée à Bagdad. Il a ajouté que la sécurité serait de plus en plus confiée à la police irakienne, dont les effectifs à Bagdad doivent atteindre 10 000 hommes d’ici à mai et 19 000 d’ici à février 2005.

Le ministre de l’intérieur irakien, Nouri Badrane, avait indiqué fin janvier que quelque 300 policiers avaient été tués et des centaines d’autres blessés par des attaques depuis la chute du régime de Saddam Hussein.

Avec AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source