retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée
AFP, 17 février 2005

Guinée : Un journaliste de la presse privée arrêté


Vue de Conakry

Le rédacteur en chef de l’hebdomadaire privé de Guinée "La Lance", Mohamed Lamine Diallo connu sous le nom de plume de "Ben Pépito", a été arrêté, mercredi 16 février au soir, a-t-on appris, jeudi 17 février 2005, auprès de sa famille. Aucune indication n’a été fournie de source officielle sur les motifs de cette interpellation.

Guinée


Selon ses confrères, qui se sont réunis, jeudi 17 février 2005 au matin, cette arrestation pourrait être liée à un éditorial publié cette semaine, sous le titre "Le scénario de Lomé vu de Conakry", dans lequel le journaliste comparait la situation en Guinée, sous le règne du général-président Lansana Conté, à celle qui prévaut au Togo à la suite de la disparition d’une autre général-président, Gnassingbé Eyadema. Dans l’éditorial de la dernière livraison de l’hebdomadaire, mercredi 16 février 2005, "Ben Pépito" écrivait que "beaucoup de Guinéens s’inquiètent de ce que le scénario togolais ne fasse tâche d’huile sur le continent". Comparant le régime du président togolais disparu, Gnassingbé Eyadema à celui du général Lansana Conté de Guinée, le journaliste soulignait que "les deux hommes ont fait modifier les textes de loi pour s’éterniser au pouvoir". "Il y a risque que le scénario de Lomé se produise à Conakry", ajoutait-il.

Gnassingbé Eyadéma

Selon son épouse, Mariama Diallo, des policiers de la DST (Direction de la surveillance du territoire) sont arrivés en même temps que son mari à la maison mercredi peu avant 19h00 et ont demandé à l’emmener sur "instruction de la hiérarchie". Face au refus du journaliste de se mettre à leur disposition et de la ferme opposition de son logeur, qui a demandé à voir le mandat d’amener délivré par la justice, les policiers ont fait appel à des renforts qui sont arrivés rapidement sur les lieux, a-t-on indiqué. Après une perquisition qui a duré près d’une heure, les agents de la DST sont repartis avec le journaliste pour une destination inconnue.

Lansana Conté

La famille et les collègues de "Ben Pépito" ignoraient, jeudi 17 février 2005 au matin, les motifs de son arrestation. Un membre de sa famille a expliqué à l’AFP que "Ben Pépito" est un "journaliste qui dérange, un empêcheur de tourner en rond".

Vue de Conakry

Mais, selon d’autres hypothèses qui circulaient, jeudi 17 février au matin, à Conakry, l’interpellation de M. Diallo pourrait être liée à des informations dont il disposerait sur le lieu où se cacherait un opposant, Antoine Soromou, secrétaire général de l’AND (Alliance nationale pour le développement) et disparu depuis le 19 janvier 2005, jour où un attentat manqué a visé le président Conté. Selon des sources au barreau guinéen, la police a par ailleurs interpellé, tôt jeudi 17 février 2005 au matin, Me Paul Yomba Kourouma, l’avocat de M. Soromou.

Agence France Presse

Vue de Conakry

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source