retour article original

jeudi 17 août 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Argentine
AFP, 18 février 2005

Corruption : Nestor Kirchner relève le chef de l’Armée de l’air argentine à cause d’un trafic de cocaïne


Vue de l’aéroport Ezeiza International de Buenos Aires

Le président argentin, Nestor Kirchner, a relevé le chef de l’Armée de l’air, Carlos Rohde, après qu’elle eut été éclaboussée par la découverte d’un trafic de drogue effectué de l’aéroport international de Buenos Aires, a annoncé, vendredi 18 février 2005, le ministère de la Défense.

Argentina


Le général Rohde, qui avait accédé à ses fonctions actuelles peu après l’accession de M. Kirchner à la présidence, sera remplacé par Eduardo Schiaffino. "Le général de brigade Schiaffino a été désigné aujourd’hui comme nouveau chef des Forces aériennes argentines en remplacement du général de brigade Rohde, qui a été rayé des cadres", a indiqué le ministère dans un court communiqué.Les deux officiers ont accompli une partie de leur carrière en Patagonie, la région d’origine du président argentin. Le nouveau chef des forces aériennes est "un homme qui jouit de la pleine confiance de Kirchner", a précisé une source gouvernementale.

Carlos Rohde (à gauche de l’image) pendant une cérémonie

Selon une source au sein du ministère, la promotion du général Schiaffino pourrait impliquer le départ à la retraite forcé des 17 officiers de plus haut rang dans la hiérarchie de l’armée de l’Air. Il s’agirait là de la deuxième purge d’importance au sein des cadres des forces aériennes argentines depuis l’accession au pouvoir de M. Kirchner en mai 2003.

Nestor Kirchner

Les forces aériennes sont responsables de l’aéroport d’Ezeiza, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale, où a été découvert un trafic de cocaïne. L’Armée de l’Air y est chargée d’effectuer les contrôles de sécurité. Or l’enquête a permis de découvrir que plusieurs valises remplies de drogue avaient été acheminées jusqu’à Madrid sans être enregistrées au nom d’un passager voyageant dans le même avion, ce qui est formellement interdit par les réglementations aériennes.

Vue de l’aéroport Ezeiza International de Buenos Aires

Le commandant Alberto Beltrame, l’officier responsable de l’aéroport d’Ezeiza, a été suspendu, il y a quelques jours, du fait du rôle joué par son fils Walter -un ancien employé de la compagnie aérienne Southern Winds- dans le trafic de cocaïne entre Buenos Aires et Madrid. La police aéronautique, traditionnellement contrôlée par les forces armées, a été également placée sous l’autorité d’un civil.

Alberto Beltrame

Plusieurs valises remplies de 60 kilogrammes de cocaïne et portant l’étiquette "Ambassade d’Argentine en Espagne" avaient été découvertes, le 16 septembre 2004, à l’aéroport de Madrid-Barajas après un vol de Southern Winds. Selon le juge d’instruction chargé du dossier, Carlos Liporace, il pourrait s’agir là de la pointe de l’iceberg d’un trafic de grande ampleur. Le directeur général des Douanes, Ricardo Echegaray, a souligné que pendant la seule année 2004 50 valises non accompagnées avaient été embarquées sur les vols de Southern Winds.

Agence France Presse

L’aéroport de Madrid-Barajas, vu par satellite

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source