retour article original

samedi 20 décembre 2014
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (10ème partie) : De janvier 2005 à mars (...)
AP, 20 février 2005

Proche Orient : Amman renvoie un ambassadeur en Israël, après quatre ans d’absence


Vue de Jérusalem

JERUSALEM (AP) - Un nouvel ambassadeur de Jordanie en Israël a pris ses fonctions, dimanche 20 février 2005, mettant fin à quatre ans de relations diplomatiques réduites après le début de la nouvelle Intifada.

Jordanie


Marouf Al-Bakhit, ancien ambassadeur jordanien en Turquie, est arrivé, dimanche 20 février au matin, en Israël, et s’est rendu immédiatement dans ses bureaux de Tel Aviv. Sa nomination fait suite au sommet de Charm El-Cheikh, en Egypte le 8 février 2005. Israéliens et Palestiniens s’étaient engagés à mettre fin aux violences, tandis que la Jordanie et l’Egypte, seuls pays arabes à avoir signé un traité de paix avec Israël, avaient annoncé qu’elles enverraient de nouveau des ambassadeurs en Israël.

La route de Sharm El-Sheikh

Après le début du nouveau soulèvement palestinien, en septembre 2000, le Caire et Amman avaient décidé de se priver d’ambassadeur en Israël pour protester contre la réponse jugée excessive des forces de sécurité israélienne. "C’est une mesure très bienvenue et c’est très important pour renforcer la relation entre Israël et ses voisins", a commenté le ministre israélien du Logement, Yitzhak Hertzog, devant la presse au début du conseil des ministres. "Nous félicitons le royaume jordanien et nous pensons qu’il est un partenaire pour la paix et le développement dans la région".

Associated Press

Vue de Jérusalem

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source