retour article original

lundi 20 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
AP, 24 février 2005

Etats-Unis : L’armée américaine revoit ses techniques d’interrogatoires


WASHINGTON (AP) - L’armée américaine a décidé de modifier ses techniques d’interrogatoires de prisonniers de guerre et de mieux informer ses interrogateurs sur les lois internationales, afin d’éviter de nouveaux scandales semblables à celui des abus commis dans la prison irakienne d’Abou Ghraib.


Les interrogateurs ont été informés de ces nouvelles techniques et des lois internationales séparément et c’est à eux qu’il reviendra de décider si leurs actions enfreignent les Conventions de Genève, a expliqué, mercredi 23 février 2005, à la presse, Thomas Gandy, haut responsable des renseignements militaires américains.

Voici, dans le détail, les autres changements qui vont être opérés :

- Les gardiens de prison ne devront pas être présents lors des interrogatoires. Ils peuvent fournir des informations à des membres des services de renseignements militaires sur des prisonniers, mais ils ne pourront pas participer aux interrogatoires, ni amener des chiens pour assister les interrogateurs.

- Les rapports du Comité international de la Croix Rouge sur les conditions de détention des prisonniers, seront plus largement distribués au sein du commandement militaire.

- Les agents de la CIA devront respecter les règlements militaires à l’intérieur des prisons dirigées par l’armée, en enregistrant notamment les détenus lorsqu’ils les amèneront. Cette procédure n’a pas été totalement respectée en Irak, ce qui a conduit à l’existence de "prisonniers fantômes" détenus sans que leurs noms ne figurent sur les registres.

- L’armée américaine va restructurer, d’ici à 2008, ses unités de police militaire en créant des brigades de soldats spécialisés dans la direction et la surveillance des prisons, particulièrement dans les zones de combat.

Les enquêteurs militaires se sont penchés sur 308 cas d’accusations de mauvais traitements sur des prisonniers de guerre par des soldats américains en Irak, en Afghanistan et sur la prison spéciale de Guantanamo (Cuba). Sur ce total, 107 enquêtes ont été ouvertes.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source